Vendredi, 14 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Farida Osmane, la naissance d’une étoile

Doaa Badr, Mardi, 01 août 2017

La jeune nageuse égyptienne Farida Osmane poursuit son ascension. En remportant la médaille de bronze du 50 m papillon aux Mondiaux de Budapest, elle a offert à l’Egypte la première médaille mondiale en natation.

Farida Osmane, la naissance d’une étoile

La jeune femme de 22 ans a battu le record d’Afrique du 50 m papillon 3 fois lors de cette compétition. En réalisant un record avec un temps de 25,39 s, elle a décroché le bronze derrière Sarah Sjostrom (Suède), médaillée d’or avec 24,62 s, et Ronomi Kromozidjojo (Hollande), médaillée d’argent avec 25,38 s.

Depuis samedi soir, le record africain de cette distance est plus rapide que le record américain, établi le même jour par Kelsi Worrell (25,48). Un exploit dont la nageuse égyptienne peut être fière.

Née le 18 janvier 1995 à Indianapolis aux Etats-Unis, Farida Osmane commence à pratiquer la natation au club égyptien Al-Guézira à l’âge de 5 ans, suivant les pas de son frère aîné Ahmad. « C’est ma mère, Randa, qui m’a poussée à intégrer l’équipe de natation, afin d’apprendre à nager, tout simplement. Mais dès le début, les entraîneurs ont découvert que j’avais du talent et ont demandé à ma mère que je suive un entraînement plus intensif, soit 2 séances par jour, une le matin et une le soir », raconte la championne. A l’âge de 11 ans, elle a disputé sa première compétition, les Championnats d’Egypte, lors desquels elle a remporté 4 médailles d’or, sur 50 m et 100 m papillon et nage libre, les distances qu’elle pratique aussi aujourd’hui.

A l’âge de 12 ans, Farida intègre la sélection égyptienne, dont elle devient la plus jeune membre. Elle fait alors ses premiers pas sur la scène internationale. Sa première compétition internationale est les Jeux Africains (JA) d’Algérie en 2007, où elle bat le record d’Egypte du 50 m papillon. La même année, elle dispute les Jeux Arabes (JA) du Caire, et à la grande surprise de tous, elle y décroche la médaille d’or du 50 m papillon et devient la plus jeune Egyptienne médaillée aux JA. Une star est née.

A partir de cette date, Farida Osmane poursuit sur sa lancée, décrochant plusieurs médailles internationales. L’année 2011 constitue un tournant : elle devient nageuse professionnelle. Elle réalise alors une première dans l’histoire de la natation égyptienne en décrochant la médaille d’or du 50 m papillon aux Championnats du monde juniors.

Natation et études aux Etats-Unis

En 2012, à 17 ans seulement, Farida Osmane participe aux Jeux olympiques de Londres sur 50 m libre et elle termine 41e, puisqu’elle n’était pas prête pour la compétition. Un an plus tard, lors des Mondiaux de 2013, elle réalise une première pour l’Egypte en disputant la finale du 50 m papillon. Lors des Mondiaux 2015, elle réédite cet exploit en terminant la finale du 50 m papillon à la 5e place. Aux Mondiaux de Budapest, elle a donc disputé la finale du 50 m papillon pour la 3e fois, cette fois, avec une médaille à la clé.

En 2013, Farida Osmane ouvre un nouveau chapitre de sa vie. Après avoir obtenu son bac dans une école américaine en Egypte, elle intègre l’Université de Berkeley en Californie. Ses deux parents dentistes, Randa Al-Salawy et Hicham Osmane, sont conscients du fait qu’il est important pour la jeune nageuse de pouvoir faire ses études aux Etats-Unis — la meilleure nation en matière de natation. « J’ai choisi cette université à cause de sa bonne réputation en natation et études. Elle occupe la première place aux Championnats NCAA, qui regroupent toutes les universités américaines. De plus, je connais bien l’entraîneure de l’équipe dames de l’université, Teri Mckeever. Cette dernière m’a contactée lors des Mondiaux de 2013 », explique la jeune nageuse, qui a fait beaucoup de progrès pendant son séjour aux Etats-Unis, où elle a remporté un bon nombre de médailles. Là-bas, elle s’entraîne côte à côte avec l’élite mondiale, dont des nageuses de la sélection américaine, telles que Missy Franklin, qui détient 5 médailles olympiques, et plusieurs médaillées olympiques telles Caitlin Leverenze, Dana Volmer, Natalie Coughlin, et Nathan Adrian.

Avec l’Université de Berkeley en Californie (Cal), Farida Osmane a réalisé un exploit cette saison durant les Championnats NCAA (National Collegiate Athletic Association). Elle a réalisé le record de Californie en 50 yards libre, réalisé le 3e meilleur temps en 100 yards libre, réalisé le 2e meilleur temps en 100 yards papillon et décroché la médaille d’or NCAA du 100 yards libre. Ainsi, elle a clôturé sa dernière saison en beauté.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique