Mercredi, 29 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Tennis de table : L’exploit

Mirande Youssef, Lundi, 08 avril 2013

L’Egypte a remporté la médaille de bronze au tournoi World Team Classic à Guangzhou en Chine.

Omar Assar
Omar Assar, l'un des 5 pongistes auteurs de ce succès.

Auréolés de leur médaille de bronze au tournoi World Team Classic, les pongistes égyptiens ont été accueillis en héros à l’aéroport du Caire par les responsables et les fans de ce sport, avant de prendre la direction du palais présidentiel pour être honorés par le président Morsi. Le site officiel de la Fédération internationale de tennis de table a consacré un article à « l’exploit de l’Egypte ». L’article a mis l’accent sur la bonne technique des Egyptiens, leur style de jeu et leur cohésion. En fait, l’Egypte a été devancée par la Chine, qui a remporté la médaille d’or, et le Taiwan, qui a remporté la médaille d’argent. Les 5 pongistes auteurs de l’exploit sont Al-Sayed Lachine, Omar Assar, Ahmad Saleh, Mohamad Al-Beali et Khaled Assar. Leur mission n’était pourtant pas facile face à l’élite mondiale de la discipline, avec des équipes comme la Chine, le Taiwan, le Japon, l’Allemagne et l’Autriche. L’Egypte était dans la poule A qui regroupait les trois grandes nations de la discipline, à savoir la Chine, le Taiwan et le Japon. Après un début difficile, l’Egypte est parvenue au stade des quarts de finale. « La concurrence en quarts de finale était difficile. Mais l’Egypte a réalisé un exploit en battant Singapour 3-2. En 8es de finale, l’Egypte a battu l’Allemagne, classée 2e mondiale, 3-2, ce qui est un vrai exploit. Les pongistes égyptiens faisaient face à des champions du monde comme l’Allemand Baum Patrick et le Singapourien Chuang Chih-Youan qui ont un palmarès riche en médailles », explique Magued Achour, directeur technique de la sélection.

Une bonne préparation

Selon lui, cet exploit est dû à la bonne préparation de la sélection qui a commencé en novembre 2012. « Le seul moyen pour former une équipe solide est de lui permettre de disputer des matchs contre des équipes plus fortes. Voilà pourquoi la Fédération a organisé, en coopération avec la Fédération chinoise, un camp d’entraînement en Egypte d’une durée d’un mois. La sélection a eu l’occasion de s’entraîner avec une équipe chinoise de très haut niveau », ajoute-t-il.

Mais ce n’est pas tout, la sélection est placée sous la direction d’un entraîneur chinois qui a joué un grand rôle dans l’amélioration de son système de jeu. Il a mis l’accent sur des techniques importantes comme la vitesse et la souplesse, et a beaucoup travaillé sur la défense et l’attaque, les deux principales techniques de jeu de la discipline.

En effet, suite à cet exploit, l’Egypte devrait améliorer son classement mondial et intégrer la liste des 24 meilleures équipes de la discipline. Le tennis de table égyptien n’a commencé à réaliser des résultats au niveau mondial qu’à partir de 2008. Depuis, la discipline connaît un nouvel essor après un passage à vide de plus de 20 ans. Cet essor est dû à la création d’une nouvelle équipe junior en 2006, dont l’objectif à court terme était de préparer des pongistes de haut niveau. Mais l’objectif à long terme était de former une équipe senior très forte et expérimentée. « Cet exploit est le fruit de plusieurs années de travail. On a sélectionné cette équipe avec beaucoup de sérieux », assure Hicham Abou-Hachich, directeur exécutif de la Fédération.

Une équipe jeune et bien formée

Ce travail a commencé à porter ses fruits et les jeunes pongistes ont réalisé des prouesses sur la scène internationale. En 2008, le pongiste Omar Assar a remporté deux médailles de bronze à la Coupe du monde de tennis de table junior à Tokyo. Son frère, Khaled Assar, a remporté une médaille de bronze à la Coupe du monde junior en 2010 en Inde. En 2011, Mohamad Choumane a remporté une médaille de bronze à la Coupe du monde aux Etats-Unis. Et le dernier exploit était aux JO de Londres, où l’Egypte a pour la première fois, atteint le stade des 8es de finale grâce à Al-Sayed Lachine. L’Egypte possède désormais une nouvelle génération de pongistes qui mérite d’être suivie. « Ces jeunes ont la capacité de créer l’âge d’or de cette discipline », conclut-il.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique