Jeudi, 30 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

La gymnaste Nancy Tamane: « Je dois persévérer pendant les quatre prochaines années »

Mirande Youssef, Lundi, 01 avril 2013

3 questions à Nancy Tamane, gym­naste la plus talentueuse de la sélection et médaillée de bronze aux Championnats d’Afrique 2012.

Nancy Tamane
Nancy Tamane

Al-Ahram Hebdo : A 19 ans, vous avez réalisé de bonnes performances durant la dernière saison. Comment êtes-vous par­venue à ce niveau ?

Nancy Tamane : Je suis la gymnaste la plus jeune de la sélection. J’ai rejoint la sélection en 2010 grâce à mes bonnes performances lors des tournois nationaux et internationaux. Le vrai exploit a été en 2012 où j’ai remporté la médaille de bronze aux Championnats d’Afrique en Tunisie. C’était un grand suc­cès, car la compétition était très solide face aux deux grands pays africains de la disci­pline, à savoir l’Afrique du Sud et la Tunisie. En 2011, j’étais classée 7e dans l’épreuve du saut de cheval lors de la Coupe du monde en Russie. Depuis 2010, mon niveau a nettement progressé car mon club Al-Moassassa Al-Askaria à Alexandrie a recruté l’entraîneur chinois Shung. Sous sa houlette, j’ai réalisé de grands progrès.

— Pensez-vous faire une bonne saison ?

— Pendant les six derniers mois, mon objectif pendant l’entraînement était d’amé­liorer certains points faibles, comme l’équi­libre et la souplesse qui sont les deux tech­niques importantes de la discipline. J’ai bien travaillé pour améliorer la technique de la poutre qui est la plus difficile. La gymnaste n’a que dix centimètres pour réaliser ses mouvements. L’équilibre est la première nécessité pour progresser avec maîtrise et souplesse. C’est pourquoi la poutre nécessite une grande concentration pendant toute la durée de l’enchaînement et un grand équi­libre, car un pas de travers peut entraîner une chute. Pour la préparation, j’ai effectué deux stages, le premier était pendant les vacances de mi-année au Centre olympique de Maadi et le deuxième était du 10 au 20 mars à Alexandrie.

— Quels sont vos prochains objectifs ?

— Cette saison, je compte débuter en pleine forme. Je vise à remporter une médaille aux Jeux méditerranéens de Turquie en juin pro­chain ou aux Mondiaux de Belgique en sep­tembre. J’ai bien travaillé pour réaliser une bonne performance surtout pour ces deux tournois où la compétition sera de très haut niveau. J’ai bien étudié avec mon entraîneur les techniques de mes concurrentes comme la championne olympique russe Victoria Komova, ainsi que la championne olympique chinoise Lu Sui. Je sais qu’elles ont une tech­nique de très haut niveau, mais je ferai mon possible pour réaliser une bonne perfor­mance. A l’avenir, je rêve de me qualifier aux JO de Rio de Janeiro 2016. Mais pour réaliser cela, je dois persévérer pendant les quatre prochaines années.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique