Vendredi, 23 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Pari réussi pour les judokas égyptiens

Marianne Youssef, Mardi, 12 avril 2016

L’Egypte s’est illustrée lors des Championnats d’Afrique qui se sont achevés le 10 avril en Tunisie. La sélection nationale masculine a été en mesure d'engranger des points pour la qualification olympique.

Pari réussi pour les judokas égyptiens
Ramadan Darwich était la star des championnats d'Afrique.

L’Egypte a pu confirmer sa suprématie africaine lors de la 37e édition des Championnats d’Afrique qui se sont achevés en Tunisie le 10 avril dernier. Lors de ce rendez-vous des judokas africains qui a regroupé 33 pays, l’Egypte était représentée par une petite délégation de 14 judokas (10 hommes et 4 dames). La sélection hommes s’est classée 1re en décrochant 4 médailles d’or avec Ramadan Darwich (-100 kg), Mohamad Ali (81 kg), Mohamad Mohieddine (-73 kg) et Ahmad Abdel-Rahman (60 kg). L’équipe a remporté deux médailles d’argent grâce à Ali Hazem (81 kg) et Mohamad Abdel-Mawgoud (66 kg). Quant à la médaille de bronze, elle a été remportée par le judoka Ahmad Wahid (+100 kg). Le judoka Islam Al-Chéhabi (+100 kg) a lui été classé à la 5e place. En revanche, la sélection féminine n’a remporté aucune médaille, mais deux judokates, Nourane Adam (48 kg), a été classée à la 7e place, et Alä Hamed (78 kg) a obtenu la 5e place. Grâce à ce nombre de médailles, l’Egypte a terminé 2e au classement final, et a été devancée par la Tunisie classée 1re. La troisième position a été occupée par l’Algérie.

« Ce classement est dû au fait que la sélection dames n’a remporté aucune médaille d’or. La sélection tunisienne comporte une sélection féminine très solide. Elle a remporté à elle seule trois médailles d’or », explique Mounir Farid, directeur exécutif de la Fédération égyptienne de judo. Selon lui, la sélection masculine a réalisé un vrai exploit d’autant plus que la concurrence était très rude face aux pays du Nord de l’Afrique, à savoir la Tunisie, le Maroc et l’Algérie qui possèdent de très bons judokas. « La star de notre équipe, Ramadan Darwich, était l’une des attractions de ces championnats. Il a fait un excellent parcours dès le premier tour en battant le Gabonais Manongho Luc. En finale, il a fait un match très difficile où il a pu battre l’Algérien Bouyacoub Lyès. C’est un judoka de très haut niveau. Il s’entraîne en France et il a un bon palmarès », ajoute Mounir Farid.

La sélection a participé à ces championnats avec un double objectif : celui de gagner le titre continental, mais aussi d’engranger des points pour conforter le classement des judokas ou l’améliorer afin de figurer parmi les qualifiés aux prochains JO. « La médaille d’or vaut 400 points au classement mondial. A la base de ce classement, les 22 meilleurs judokas au monde auront le privilège d’aller à Rio », explique-t-il.

Le seul judoka qui a confirmé sa qualification olympique est Ramadan Darwich. Avant les Championnats d’Afrique, il a pu récolter 1 676 points. La médaille d’or qu’il a remportée lui a fait gagner 400 points supplémentaires. Selon ces points, Ramadan Darwich a amélioré son classement de la 9e à la 3e place. Les deux judokas Mohamad Abdel-Al et Mohamad Mohieddine ont presque assuré leur qualification en gagnant chacun 400 points. Il faut savoir que ce n’est qu’à partir de la fin du mois de mai que seront connus les noms des judokas qui prendront part aux JO. Il y a encore des tournois au Kazakhstan et en Azerbaïdjan auxquels participera la sélection pour glaner d’autres points et se placer sur le classement mondial. « Nous avons réalisé notre but lors de ces championnats car, au-delà des titres africains remportés par nos judokas, ils ont pu rapporter de nombreux points à leur classement mondial pour assurer leur qualification », conclut Mounir Farid.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique