Dimanche, 25 février 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Boxe : Au moins quatre Egyptiens qualifiés

Doaa Badr, Mercredi, 30 mars 2016

A l’approche des JO de Rio, l’Hebdo passe en revue, dans une série d’articles, les différentes disciplines qui prendront part à l’événement. Avec la boxe, l’Egypte cherche à rééditer l’exploit des JO 2004 en remportant plusieurs médailles.

Boxe : Au moins quatre Egyptiens qualifiés
Walid Saïd et ses coéquipiers visent le podium olympique. (Photo : Facebook des athlètes.)

Quatre boxeurs égyptiens ont com­posté leurs billets olympiques pour les JO de Rio de Janeiro 2016. Hossam Bakr Abdine (75 kg) est le premier boxeur à avoir assuré sa qualification pour les JO en remportant une médaille de bronze aux Championnats du monde 2015 au Qatar. Quant à ses 3 coéquipiers, ils viennent récem­ment de décrocher leurs tickets olympiques par le biais des éliminatoires africaines quali­ficatives pour les JO à Yaoundé (Cameroun). Il s’agit de Mahmoud Abdel-Al (60 kg), Walid Saïd (69 kg) et Abdel-Rahman Orabi (81 kg) qui ont remporté une médaille d’or et deux d’argent aux éliminatoires africaines du Cameroun. « Il faut préciser que la qualifica­tion olympique à travers les éliminatoires africaines n’était pas une mission facile, sur­tout que le niveau des boxeurs africains a nettement progressé. Les boxeurs algériens, camerounais et congolais sont de très haut niveau. Donc, je suis totalement satisfait du nombre de boxeurs égyptiens qualifiés pour les JO, mais il faut savoir que 3 autres Egyptiens possèdent une chance de se quali­fier aux JO grâce au mini-Championnat du monde ou le classement mondial APB », déclare Saïd Hassan, directeur technique de la sélection nationale. A noter que les Egyptiens ayant encore une option de qualification olympique sont Hicham Yéhia (56 kg), Islam Al-Guindi (64 kg) et Ahmad Samir (+91 kg).

Les boxeurs égyptiens avaient réalisé deux excellentes saisons en 2015 et 2016. « Depuis le début de la saison 2015, ils disputent chaque mois un tournoi. En outre, ils ont suivi plusieurs stages de préparation à l’étranger », affirme le président de la Fédération égyptienne, AbdelAziz Ghoneim, qui était directeur technique de la sélection nationale de boxe durant les années d’or de la boxe égyptienne. Lors de ces deux saisons, les quatre boxeurs ont disputé un bon nombre de tournois internationaux, ainsi que les éliminatoires africaines. Ils ont également parti­cipé aux Championnats méditerranéens, aux Championnats d’Afrique, aux Jeux africains, aux Championnats du monde et au Tournoi des gants d’or. Durant ces compétitions, la sélection égyptienne a décroché des médailles d’or et d’argent dans différentes catégories.

« Lors du tournoi des gants d’or en Serbie, les boxeurs égyptiens ont prouvé un niveau exceptionnel, en remportant 2 médailles d’or (par Mahmoud Abdel-Al et Abdel-Rahman Orabi), 2 médailles d’argent et 2 médailles de bronze. En Serbie, les Egyptiens ont brillé et ont attiré l’attention de tout le monde, annonçant ainsi la naissance d’une nouvelle génération égyptienne », ajoute Ghoneim avec fierté. En outre, Hossam Bakr, le médaillé de bronze aux Mondiaux, a disputé plusieurs tournois en Ligue professionnelle de boxe (APB), fondée par la Fédération interna­tionale de boxe amateur (AIBA) en 2010. L’APB permet aux boxeurs de disputer des matchs professionnels payants — sans les pri­ver de participer aux Mondiaux et aux JO, qui dépendent de l’AIBA — entre boxeurs dits amateurs.

Avec la sélection cubaine

Après la qualification de ces quatre athlètes, l’encadrement technique a entamé un pro­gramme de préparation intensif jusqu’aux JO de Rio. Actuellement, l’équipe olympique, composée des quatre qualifiés ainsi que les trois autres qui se préparent pour décrocher leurs tickets olympiques, se trouve à Charm Al-Cheikh pour un camp de divertissement de courte durée. Ensuite, l’équipe doit effectuer un stage au Centre olympique de Maadi avant de partir pour Cuba et effectuer un long stage de préparation d’un mois avec la sélection cubaine.

« Ce stage sera d’une grande impor­tance puisque les Egyptiens disputeront des matchs avec les Cubains qui sont parmi les meilleurs boxeurs du monde », confie Hassan. Suite à ce camp, Hicham Yéhia et Islam Al- Guindi disputeront les mini-mondiaux qui auront lieu en Azerbaïdjan le 7 juin, et qui seront qualificatifs pour les JO. Seuls les 3 premiers de chaque catégorie iront à Rio de Janeiro. Tandis qu’Ahmad Samir, devra dispu­ter les matchs de l’APB qui regroupent les 8 meilleurs boxeurs du monde et offrent un tic­ket olympique pour le premier.

La boxe égyptienne vise essentiellement à accroître le nombre de ses athlètes qualifiés, mais cette discipline vise surtout à rééditer l’exploit des JO d’Athènes 2004, durant les­quels la sélection nationale avait décroché 3 médailles olympiques, une d’argent et 2 de bronze. A l’époque, l’Egypte comptait alors parmi les meilleures nations du monde, avec Cuba et la Russie. « Cette nouvelle génération regroupe des boxeurs très talentueux qui pos­sèdent un niveau exceptionnel. Elle est encore plus distinguée que la génération d’or de 2004. Nos boxeurs sont capables de décrocher plusieurs médailles olympiques à Rio de Janeiro », conclut l’entraîneur de l’équipe égyptienne.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique