Dimanche, 21 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Débuts réussis des Egyptiens en compétitions africaines

Karim Farouk, Mardi, 15 mars 2016

En football, Zamalek, Enppi et Maqassa ont pris des options pour le second tour de leurs compétitions africaines interclubs. Seul Ahli a été tenu en échec par le Recreativo d’Angola, une situation qu’il pourra rectifier dimanche prochain.

Trois des quatre équipes égyptiennes ont été victo­rieuses en début de parcours des compétitions africaines interclubs 2016, le week-end dernier. Zamalek, en sortie au Cameroun aux t tt16es de finale aller de la Ligue d’Afrique, a battu l’Union de Douala 1-0 grâce à une excellente frappe du défenseur Mohamad Koffi à la 59e minute de la ren­contre, dimanche dernier. Une pre­mière victoire africaine pour l’Ecossais Alex McLeish, qui a pour mission de mettre fin à une longue traversée du désert des Blancs, commencée en 2002. « La rencontre était difficile, car la for­mation camerounaise était très organisée. Nous avons rencontré beaucoup de difficultés avant même la rencontre en raison des condi­tions de déplacement et de loge­ment. Mais petit à petit, on a pris notre cadence et on s’est imposé lors du match. Au retour, je promets au public un impact plus fort », a dit McLeish après le match.

En Coupe de la confédération, Enppi a donné du fil à retordre au ténor ivoirien Africa Sports dans son propre temple à Abidjan 2-0 le samedi dernier. Lamah Kone et Mahmoud Qaoud ont marqué les buts des visiteurs aux 17e et 21e minutes respectivement, pour mettre un pied aux 8es de finale, avant le retour au Caire samedi prochain. Maqassa, dans sa pre­mière aventure africaine de l’His­toire, s’est imposé à domicile 3-1 contre Don Bosco de la RD Congo. « Notre joie a été gâchée par le but tardif des Congolais. On voulait tuer cette confrontation afin de ne pas éprouver de difficultés au retour, mais je suis sûr qu’on pour­ra assurer notre qualification à l’issue des deux rencontres », a dit Amr Barakat, l’attaquant de Maqassa.

Seul Ahli, détenteur du record de 8 titres de Ligue d’Afrique, a dû départager les points de son match face à Recreativo d’Angola 0-0 samedi dernier. Ce n’était pas dû à une faiblesse ou à un manque de potentiel face à un adversaire supé­rieur, mais c’est plutôt un manque d’efficacité devant les buts. Le milieu Abdallah Al-Saïd et l’atta­quant Malick Evouna ont perdu plus de 3 occasions franches à quelques mètres des buts pour faire tout le travail lors du retour dimanche prochain. « Il est très clair que l’équipe souffre du phé­nomène de pertes d’occasions faciles. A chaque match, on crée de nombreuses occasions qu’on n’ar­rive pas à concrétiser. Aujourd’hui, on aurait dû gagner par un écart de 3 buts au moins. Reste qu’il faut commencer les préparations immédiatement pour le retour, et on va essayer de remédier à ce phénomène », a dit le nouvel entraîneur néerlandais des Rouges, Martin Jol. En dépit de ce résultat nul, Ahli, le club du siècle en Afrique, a les outils et les qualités nécessaires pour s’imposer et fran­chir ce seuil.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique