Samedi, 13 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Salah l’imbattable

Karim Farouk, Mercredi, 09 mars 2016

Rétabli de sa blessure, l'ailier égyptien Mohamad Salah a retrouvé son efficacité devant les buts. Auteur d'un doublé cette semaine contre Fiorentina, il devient le meilleur buteur de son équipe l’AS Rome.

Salah l’imbattable
Mohamad Salah. (Photo : AFP)

Auteur d’un doublé et d’une passe décisive, l’attaquant égyptien de l’AS Rome, Mohamad Salah, a réa­lisé une performance explosive cette semaine contre son ancienne équipe, Fiorentina (4-1). Débordant sur le flanc droit, il fait une passe décisive à Stephan Al-Shaarawi, seul devant les buts, qui ouvre la marque à la 21e minute de jeu. Il se convertit ensuite en buteur en tirant de l’extérieur de la surface à la 25e minute, et tue le match sur une contre-attaque, démontrant sa vitesse et sa belle touche devant les buts à la 58e minute de jeu. « Salah est un grand joueur, et s’il trouve des espaces sur le terrain il est très difficile de l’arrêter, car il combine vitesse et talent », a affirmé son entraîneur Luciano Spalletti, lors de la confé­rence de presse qui a suivi le match.

La prouesse de Salah lors de cette soirée au Stade olympique face à la Viola a marqué la reprise d’allure du flamboyant ailier des Pharaons. L’attaquant des Pharaons (23 ans) a signé 6 buts lors des 6 dernières rencontres de son équipe en Championnat italien, la Serie A, pour se placer en tête des buteurs du club avec un total de 11 buts en 24 rencontres depuis le début de la saison.

Blessé en novembre dernier à la jambe, Salah a été forcé au repos pendant un mois. Son retour se faisait progressivement, et il semblait en mauvais état physique et technique, ce qui s’est aussi reflété sur le rendement de l’équipe qui a chuté au classement. Il manquait de vitesse et de préci­sion devant les buts. Il n’était plus ce joueur qui régalait le public et semait la terreur dans les défenses adverses : il a marqué 6 buts depuis le début de la saison (5 en championnat et 1 en Ligue d’Europe). « Il est encore affecté par la blessure. Il n’a pas encore retrouvé son éclat et son inspiration. La première chose à faire pour lui c’est de battre son adversaire. Il doit penser à ça car c’est ce qu’il sait faire. Il sait manier le ballon mais on travaille encore sur son position­nement », avait dit Spalletti, qui a succédé à Rudi Garcia à la barre des Romains à la mi-janvier.

Le nouvel entraîneur a déplacé Salah de l’axe pour le faire évoluer sur le flanc afin de lui permettre de bouger facilement et de profiter ainsi de sa vitesse sans être cerné par un grand nombre de défenseurs. Salah a marqué contre Sassuolo, 2-0, le 2 février dernier, pour mettre fin à trois mois de disette depuis sa dernière réalisation face à la Bayer Leverkusen le 4 novembre 2015 dans une rencontre de Ligue d’Europe. Depuis, il semble que le numéro 11 de l’AS Rome ait appuyé sur l’accélérateur en signant un autre but face à Carpi (3-1), un doublé face à Palerme (5-0) et un autre face à Fiorentina vendredi dernier (4-1). « J’ai eu des difficultés suite à mon retour de blessure. C’était la première fois qu’une telle chose m’arrive. Maintenant, on est en bonne forme, pas moi seulement mais toute l’équipe », avait-il dit. Sous la houlette de Spalletti, l’AS Rome a grimpé les échelons du classement italien pour se situer à la 3e place avec 56 points, à 8 longueurs derrière le solide leader la Juventus de Turin et à 5 de son dauphin Napoli. Mais si Salah et sa bande maintiennent leur cadence, beaucoup de bonnes choses pourront arriver, car il reste encore 10 rencontres à jouer jusqu’à la fin de la saison.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique