Samedi, 13 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Pentathlon moderne : Rendez-vous majeur en Egypte

Doaa Badr, Mardi, 23 février 2016

199 athlètes venus de 36 nations participent du 24 au 28 février au Stade du Caire à la première étape de la Coupe du monde de pentathlon moderne. La sélection égyptienne y est présente avec une équipe complète.

Pentathlon moderne : Rendez-vous majeur en Egypte
Amr Al-Guézeiri vise la qualification olympique à travers le classement mondial. (Photo : Facebook de l'athlète)

Le Stade international du Caire accueille, du 24 au 28 février, la première étape de la Coupe du monde de pentathlon moderne. Une compétition comptant pour le classement mondial, et la qualification olympique par la suite. 199 athlètes (101 hommes et 98 dames), représentant 36 pays, disputent cette Coupe du monde qui s’annonce d’une grande importance, puisque c’est la première compétition de la saison olympique.

En tant que pays organisateur, l’Egypte dispute cette Coupe du monde avec un effectif maximum : 12 hommes et 12 dames. A noter que la sélection nationale s’est déjà qualifiée pour les Jeux Olympiques (JO) de Rio de Janeiro 2016 avec un homme et une dame : Islam Hamed et Haïdi Adel. Mais comme le quota maximum pour la qualification olympique est de 2 hommes et 2 dames pour chaque pays, l’Egypte a une autre chance d’accroître le nombre de ses athlètes qualifiés via le classement mondial. « Cette Coupe du monde organisée en Egypte est très importante pour améliorer les classements des athlètes égyptiens et augmenter le nombre d’athlètes qualifiés pour les JO », déclare Chérif Al-Aryan, président de la Fédération égyptienne de pentathlon.

En effet, la qualification olympique en pentathlon moderne a commencé en 2015 en offrant des tickets olympiques aux 3 premiers aux Championnats du monde 2015, puis un autre ticket pour le 1er de la finale de la Coupe du monde 2015. Cette année, la qualification olympique offre 20 places de qualification dans les différents championnats continentaux. Mais aujourd’hui, il reste encore d’autres places pour les pentathloniens : 3 places de qualification seront attribuées aux 3 athlètes les mieux classés aux Championnats du monde 2015, à moins qu’ils ne soient déjà qualifiés, auquel cas la ou les places de qualification iront à ou aux athlètes occupant les rangs suivants aux Mondiaux. Et 6 places de qualification seront attribuées, via le classement mondial du pentathlon au 1er juin 2016, aux 6 athlètes les mieux placés qui ne sont pas déjà qualifiés via les compétitions susmentionnées. Si un ou plusieurs des 6 premiers athlètes se sont déjà qualifiés, les athlètes occupant les rangs suivants au classement mondial seront qualifiés. Il est à noter que le quota maximum est de 2 hommes et 2 dames pour chaque pays.

« Notre but est de nous qualifier pour les JO avec le quota maximum. Les Egyptiens ont de grandes chances de réaliser cela », dit Al-Aryan. A vrai dire, 3 hommes et 2 dames peuvent décrocher un ticket olympique à travers le classement mondial ou les Mondiaux. Chez les hommes, Amr Al-Guézeiri, Omar Al-Guézeiri et Yasser Hefni sont dans la course cette année pour remporter le ticket olympique. Ce trio égyptien a eu une excellente préparation. D’ailleurs, ils sont tous les trois dans un camp de préparation au Centre olympique de Colorado Spring aux Etats-Unis. Ils s’entraînent avec la sélection américaine. Amr Al-Guézeiri, numéro 1 égyptien et médaillé d’argent aux Mondiaux 2014, est le meilleur au classement mondial en occupant la 5e place. Malgré cela, les 3 athlètes ont des chances égales, puisque les compétitions comptant pour le classement mondial cette année offrent un grand nombre de points.

Meilleur palmarès

Chez les dames, la situation est meilleure grâce au retour de la meilleure pentathlonienne égyptienne : Aya Médani. Après 3 années d’absence, Médani, mariée et jeune maman, est retournée au jeu en août dernier lors des Championnats d’Afrique qualificatifs pour les JO, où elle s’est classée 2e. Vice-championne du monde 2008, 7e aux JO de Beijing 2008, championne du monde junior à plusieurs reprises et championne d’Afrique à toutes les éditions qu’elle a disputées, Médani s’offre le meilleur palmarès égyptien dans sa discipline.

Dès son retour, elle n’a cessé de travailler dur afin d’améliorer son niveau. Elle a effectué un stage de préparation au début de l’année à Colorado Spring aux Etats-Unis, puis elle a participé au tournoi international de Hongrie, où elle a disputé la finale. « Je suis revenue au jeu afin de disputer mes 4es JO. Je voudrais prouver à tous qu’il n’est pas impossible de réaliser des exploits sportifs, même si l’athlète est une femme égyptienne mariée avec un bébé à charge », confie Aya Médani, qui commence à retrouver son niveau.

Les meilleurs athlètes de la sélection nationale, conduite par Raouf Hossam, disputent la Coupe du monde d’Egypte avec la ferme intention de réaliser de bonnes performances et d’accumuler des points importants pour le classement mondial, et par la suite la qualification olympique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique