Dimanche, 21 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Sayed Abdel-Hafiz : Nos joueurs sont toujours à la hauteur de la responsabilité

Amr Moheb, Lundi, 01 février 2016

Sayed Abdel-Hafiz, directeur de la section foot du club Ahli, évoque la préparation des Rouges pour leur match contre Zamalek mardi prochain, en 17e journée du championnat. Un derby toujours très attendu.

Sayed Abdel-Hafiz
Sayed Abdel-Hafiz, directeur de la section foot du club Ahli.

Al-Ahram Hebdo : Comment envisagez-vous le match d’Ahli contre Zamalek, ce derby qui aura lieu mardi prochain lors de la 17e journée du Championnat égyptien de football ?

Sayed Abdel-Hafiz : Sans aucun doute, notre match contre Zamalek est très important pour nous et pour plusieurs raisons : Zamalek est notre concurrent principal et habituel dans presque toutes les éditions du championnat et de la Coupe d’Egypte. C’est Aussi le derby du football égyptien, et les supporteurs le considèrent comme un tournoi à part. Le fait de gagner un derby a un effet positif sur les supporters et évidemment sur les joueurs. Mais soyons réalistes, notre match contre Zamalek est un match à trois points comme tout autre match du championnat. Nous visons les 3 points de la rencontre, mais pour le moment, nous pensons au match qui aura lieu ce mercredi soir contre Enppi. C’est aussi une bonne équipe et nous voulons remporter les trois points de ce match tout d’abord afin que nous puissions conserver notre première avant le derby.

— Gagner contre Enppi et garder votre place en tête du classement vous donnera une grande motivation contre Zamalek

— Evidemment. Bien qu’il soit trop tôt pour savoir qui remportera le championnat. Il nous reste le match d’aujourd’hui contre Enppi puis celui de Zamalek et enfin notre match reporté de la 7e journée contre Al-Masri pour terminer les matchs allers. Il nous restera après les 17 matchs retours du championnat. C’est-à-dire qu’il nous reste encore 20 matchs en tout pour le championnat. Tout peut arriver. Le fait que nous soyons en ce moment en tête de classement ne signifie pas que nous y resterons. Nous le souhaitons sans doute, mais nous ne devons pas croire que nous sommes proches du titre pour la simple raison que nous sommes en tête de classement après 14 matchs joués sur nos 34 matchs de la saison. Lors de plusieurs saisons précédentes nous étions parfois à plus de 6 ou 7 points du premier du classement à quelques journées de la fin de la saison, pourtant, nous avons pu remporter le championnat ces saisons-là. C’est sans doute formidable que nous soyons actuellement en tête de classement, mais pour mériter d’être champion, nous devons faire de bons résultats pour rester premiers et agrandir la différence de points entre nous et les équipes qui nous suivent dans le classement, ce qui aura un effet moral positif sur nos joueurs et négatif sur nos concurrents. Cela nous donnera aussi plus de confiance d’aller plus haut et loin dans le tableau de classement.

Revenons au derby. Vous allez jouer face à Zamalek qui a le privilège d’avoir la meilleure défense de l’épreuve avec seulement 9 buts encaissés durant les 14 matchs joués, et sa cage est gardée par le gardien de but numéro 1 en Egypte, Ahmad Al-Chennawi ...

— (Il interrompt la question) Les calculs des derbys sont différents. Lors des matchs précédents nous étions au top, pourtant, nous avons perdu ou fait match nul, et la même chose pour Zamalek. Mais je veux dire que si Zamalek a Ahmad Al-Chennawi comme gardien de but, nous avons Chérif Ekrami qui est aussi bon qu’Al-Chennawi. Les deux sont dans l’équipe nationale. Quant à l’idée selon laquelle Zamalek possède la meilleure défense du championnat avec seulement 9 buts encaissés, nous avons encaissé 10 buts, c’est-à-dire un but de plus que Zamalek. En plus, nous avons encaissé 6 buts sur 10 en 2 rencontres seulement, 0-3 contre Smouha et 7-3 contre Al-Chorta. En plus, 3 de ces 10 buts encaissés étaient des pénaltys. Reste que nous sommes bien concentrés pas seulement sur le match contre Zamalek mais aussi sur tous nos matchs, y compris celui de ce mercredi contre Enppi. Nous avons toujours été les maillons faibles et forts de nos adversaires et nous travaillons pour gagner les 3 points de chaque rencontre.

Certains voient que le départ de votre directeur technique portugais, Jose Peseiro, il y a quelques jours peut avoir un impact négatif sur vos joueurs. Qu’en pensez-vous ?

— Cela ne peut arriver avec les joueurs de notre équipe. Les joueurs d’Ahli ont des caractéristiques différentes de celles des autres clubs. Nos joueurs ont une personnalité qui rassure l’administration du club. Ils sont toujours à la hauteur de la responsabilité et ils ne sont pas affectés par les problèmes, changements techniques ou administratifs. Cela est un fait depuis très longtemps. Nous ne devons pas oublier que le club a connu des circonstances similaires en 1997 lorsque nous avons joué contre Zamalek à quelques jours du départ de l’entraîneur allemand, Reiner Hollmann, depuis 1995. A cette époque, les médias ont dit que Zamalek allait facilement gagner. Pourtant, nous n’avons pas perdu le match, nous avons fait un match nul et nous avons remporté le championnat de cette saison. Comme vous l’avez remarqué, après le départ de Peseiro et l’arrivée provisoire de Abdel-Aziz Abdel-Chafi, l’équipe n’a pas été affectée. Au contraire, elle a fait de bons matchs, a gagné des matchs contre de bonnes équipes comme celle d’Ittihad d’Alexandrie et d’Ismaïli et a repris la tête du classement. Cela est dû à l’état d’esprit et à la personnalité des joueurs ahlawis qui savent se concentrer et s’éloigner des problèmes.

— Après sa signature avec Ahli il y a quelques jours, le nouveau milieu de terrain de l’équipe, Amr Al-Soulaya, sera-t-il présent dans l’effectif lors des prochains matchs ?

— Il ne sera pas présent au match contre Enppi. Mais il sera prêt dès le match suivant contre Zamalek. Sa participation sera décidée par le directeur technique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique