Dimanche, 14 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Moustapha Fathi, un remplaçant de luxe

Karim Farouk, Mercredi, 27 janvier 2016

Venu du banc de touche, le jeune ailier Moustapha Fathi s'est révélé comme la nouvelle vedette de Zamalek. Il pourrait parvenir à décrocher de précieux points et défendre ainsi le titre du championnat national de football.

Moustapha Fathi
Moustapha Fathi. (Photo : Sayed Abdel-Qader)

Il lui a suffi à peine quelques minutes de jeu dans chaque match pour que Moustapha Fathi fasse ses preuves et se révèle, en football, comme le nouveau héros de Zamalek. Le jeune ailier de 21 ans de Zamalek n’a disputé que 498 minutes en 14 rencontres, dont 12 en tant que remplaçant (ndlr : une moyenne de 35,5 minutes de jeu par match), mais a pu marquer 4 buts et faire deux passes décisives qui ont eu un grand impact sur le parcours de son équipe. Un début d’année explosif au grand plaisir du public. Entré en jeu à la 60e minute, il a marqué le but d’égalité face à Maqassa (2-2) par une fine touche de l’intérieur de la surface à la 97e minute du jeu, le 2 janvier dernier. Mais son véritable exploit fut mercredi, lorsqu’il a effectué un somptueux coup de ciseau qui est allé directement dans la lucarne du gardien de Masri, pour offrir à son équipe une victoire difficile 1-0 dans les dernières minutes du match. « C’est un excellent but qui montre le talent et la réaction de Fathi. Une reprise de volée hors de port du gardien », explique son entraîneur Ahmad Hossam « Mido », ancien attaquant de Tottenham et Marseille, qui ne cache pas son admiration face à ce nouveau talent. Dimanche dernier, Fathi a été encore une fois à la rescousse de ses coéquipiers en envoyant un centre précis à Hamada Tolba dans la surface pour marquer le but d’égalité face à Smouha à la 92e minute du jeu.

Buteur, passeur et dribbleur, Fathi possède de grandes qualités malgré sa petite taille de 160 cm. Il prend inlassablement son couloir droit mettant toujours les défenseurs en état d’alerte, avec au choix : une repique au centre suivie d’un tir du gauche, une percée dans la surface ou un centre ou une passe décisive.

Malgré la présence de grandes vedettes à Zamalek telles que Mahmoud Abdel-Razeq « Chikabala », Mahmoud Kahraba, Ayman Hefni, Ahmad Hammoudi et Mohamad Ibrahim, Fathi a pu se distinguer du lot. « Je pense qu’il a beaucoup mûri maintenant et mérite d’avoir une place permanente dans le onze de départ. Il possède beaucoup de qualités individuelles, mais il trouve aussi des solutions à ses coéquipiers et à toute l’équipe », a déclaré Farouq Gaafar, ancien sélectionneur national et gloire de Zamalek.

Marquer les esprits

Fathi n’est pas une nouvelle découverte. En effet, il a été embauché par Zamalek en 2013 en provenance d’une équipe de D2 Nabaro pour une somme de 300 000 L.E. sur recommandation d’une ancienne vedette de l’équipe, Mohamad Sabri. Il a fait ses débuts avec les Blancs face à Ismaïli le 2 janvier 2014 sous la houlette de Helmi Toulan. Ce dernier a été remplacé par Mido quelques jours plus tard. Ce qui a marqué les esprits est son but de la victoire contre Wadi Degla 3-2. Il a alors dribblé deux défenseurs, perçant dans la surface et frappant de gauche dans la lucarne du légendaire gardien des Pharaons Essam Al-Hadari. Quoi de meilleur pour marquer son premier but avec Zamalek et débuter sa légende ! Pourtant, il n’a pu se réserver de place permanente dans le onze de départ de l’équipe. « Sa performance ne reste pas constante tout au long de la partie. Il est encore jeune et a besoin de travail physique et mental pour maintenir sa concentration », explique Mido, de retour au poste d’entraîneur de Zamalek le mois dernier.

Titulaire ou remplaçant, le sélectionneur d’Egypte, Hector Cuper, voit qu’un tel talent doit être inclus dans le groupe des Pharaons. Fathi a fait son début international face à la Tanzanie le 14 juin 2015 dans les qualifications de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017, et a ensuite joué contre le Tchad le 17 novembre 2015 dans les qualifications de la Coupe du monde 2018. « C’est un joueur qui possède de bonnes qualités. Je ne crois pas qu’il soit un joueur solo, car il a beaucoup aidé ses coéquipiers et a même fait une passe décisive. Ne mettez pas trop de pression sur lui, il est encore jeune », avait dit le technicien argentin suite au match du Tchad. Mais depuis, Fathi poursuit sa montée en flèche et fait couler beaucoup d’encre à tel point qu’on le surnomme désormais le Messi égyptien. Certains sont allés jusqu’à dire que son but face à Masri mérite le prix de Puskas du meilleur but de l’année. « C’est un joueur magnifique, et on est tous derrière lui. Mais je lui conseille de rester concentré et ne pas faire attention à tous ces compliments. Il doit comprendre qu’il n’a encore rien accompli, que ce soit pour Zamalek ou pour l’Egypte. Il est en passe de devenir une grande vedette, et il doit travailler sur ça », avait déclaré l’ancien capitaine de Zamalek, Hazem Emam, et actuel entraîneur de l’équipe à la chaîne Al-Hayat.

Sa réputation a déjà dépassé les frontières du pays et il a attiré l’attention de plusieurs clubs italiens, dont l’Inter Milan et l’AC Milan, outre le titan turc Galatasaray. Selon la presse locale, les offres tournent autour d’une somme de 3 millions de dollars que les dirigeants de Zamalek refusent catégoriquement. « On n’a pas encore reçu d’offres précises. Mais pour le moment, on veut le garder jusqu’à la fin de la saison, et ensuite, on verra si les offres sont dignes de ce joueur et de Zamalek », a dit Ahmad Mortada, membre du conseil d’administration du club. Un talent comme le sien ne peut rester indéfiniment au pays des Pharaons, et son billet d’avion vers le Vieux continent ne devrait pas tarder .

Focus

Né le 25 février 1994 à Daqahliya

Taille : 160 cm

Poste : Ailier

Pied : Gauche

Clubs : Nabaro (2012-2013), Zamalek (2013)

Sélection : 2 sélections

1re sélection : Tanzanie

(3-0), 14 juin 2014

Palmarès :

Champion en 2015

Vainqueur de la Coupe 2015

Saison 2015/2016

14 matchs (2 titulaires), 4 buts, 2 passes décisives.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique