Samedi, 13 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Un départ raté pour l’Egypte

Mohamad Mosselhi, Mercredi, 02 décembre 2015

Après son match nul face à l'Algérie (1-1) en Coupe d'Afrique des Nations (CAN) des -23 ans, l'Egypte doit obtenir deux victoires, contre le Nigeria et le Mali, si elle veut rester en tête de son groupe.

Un départ raté pour l’Egypte
Kahraba a marqué l'unique but de l'Egypte.

Une grave erreur de la part du gardien égyptien, Mossad Awad, a coûté à son équipe la victoire, lors du match d’ouverture du groupe B de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) des -23 ans. Ce match, qui se déroulait à Mbour au Sénégal dimanche dernier, opposait la sélection égyptienne à son homologue algérienne.

Awad n’a pas réussi à bloquer le tir de l’attaquant algérien, Zeinedine Ferhat, alors que son équipe menait 1 à 0 grâce au but de l’ailier de Zamalek, Mahmoud Abdel-Moneam, dit « Kahraba ».

« Nous avons présenté une performance satisfaisante, notamment lors de la première mi-temps, mais nous n’avons pas réussi à concrétiser nos opportunités en buts », explique Hossam Al-Badri, directeur tech­nique de la sélection égyptienne. « Nous avons encaissé un but plutôt bizarre après l’erreur de notre gardien, mais commettre ce genre de petite faute arrive dans le monde du football », ajoute-t-il. L’équipe égyp­tienne a raté une occasion en or de consoli­der sa position dans ce groupe difficile.

En effet, le niveau technique de l’Algérie est inférieur à celui des deux prochaines nations qui vont affronter l’Egypte : le Nigeria et le Mali, mercredi et samedi. Le Nigeria et le Mali ont offert un beau spectacle lors de leur rencontre qui s’est débouchée sur la vic­toire des Super Aigles du Nigeria 3 à 2. Malgré un score de 3 à 0, dès la première mi-temps, les Maliens ont réussi à remonter la pente en marquant deux buts en deuxième mi-temps. L’équipe malienne était sur le point d’égaliser le score à plusieurs reprises, mais le gardien des Super Aigles était particulière­ment efficace. Avec cette performance, il est à prévoir que la tâche de l’Egypte ne sera pas aisée lors de ces prochaines rencontres.

« Nous n’avons pas perdu contre l’Algé­rie », indique Al-Badri. « Il nous reste encore deux rencontres avec six points et nous sommes déterminés à les saisir ! La rencontre contre le Nigeria sera très difficile, mais nous n’aurons pas d’autre choix que de gagner pour continuer à progresser dans la compéti­tion », ajoute-t-il.

Les deux premières sélections de chaque groupe se qualifieront pour les demi-finales. Ensuite, les trois premières équipes de la com­pétition représenteront le continent noir aux Jeux Olympiques (JO). Pour aller en demi-finales, la mission des Pharaons d’Egypte ne sera pas facile, mais l’équipe comprend des joueurs de grand talent. Il y a bien sûr Mahmoud « Kahraba », mais aussi Moustapha Fathi, Rami Rabia et Ramadan Sobhi qui, tous, sont capables de surmonter l’obstacle nigérian et celui du Mali.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique