Samedi, 13 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Squash : Chorbagui en excellente forme pour le titre

Chourouq Chimy, Mardi, 10 novembre 2015

Les Championnats du monde individuels seniors ont lieu du 13 au 22 novembre aux Etats-Unis. 12 Egyptiens disputent le tour principal. Mohamad Chorbagui, actuel numéro 1 mondial et favori, vise pour la première fois le titre de champion du monde.

Squash
La seule entrave de Chorbagui vers le titre est l'Anglais Matthew, no 2 mondial.

Outre le fait d’être l’ac­tuel numéro 1 mondial PSA (Association des joueurs professionnels de squash) et le favori n°1 du titre, Chorbagui a tous les atouts pour arracher le titre de champion du monde individuel seniors. Car il par­ticipe à ces Championnats du monde individuels seniors, qui auront lieu du 13 au 22 novembre, dans une excellente forme physique, tech­nique et morale. Et pas seulement : il vient de remporter l’Open du Qatar, l’un des plus importants événements du circuit de squash une semaine avant le début de ces Championnats du monde. Il était dans un état tech­nique et une condition physique par­faite tout au long du tournoi. Il a remporté toutes ses rencontres, attei­gnant la finale sur le score de 3 à 0 durant laquelle il a battu le Français Gregory Gaultier, actuel n°3 mon­dial, sur le score de 3 à 1 dans un match spectaculaire. Lors des Championnats du monde indivi­duels, Chorbagui a terminé finaliste en 2012 et demi-finaliste en 2013 et encore une fois finaliste en 2014. « En 2014, j’étais tout près de réali­ser mon rêve et graver mon nom dans la mémoire du squash mondial. Mais j’ai perdu contre mon compa­triote, Ramy Achour, qui méritait à ce moment de décrocher le titre. J’espère lors de cette édition aussi une finale purement égyptienne. Je n’ai rien en tête qu’arracher le titre », souligne Chorbagui.

En jetant un simple coup d’oeil sur le tirage au sort des Championnats du monde, on remarquera que le trajet de Chorbagui jusqu’aux demi-finales est quasiment facile avant de rencontrer en demi-finales et en finale ses adversaires du top 5. « En Championnats du monde, l’am­biance est complètement différente. C’est très difficile de faire un pro­nostic ou même de faire des calculs. On peut jouer au premier tour avec un joueur médiocre, mais qui est venu pour faire de son mieux dans un seul match. Ce genre de joueur te fatigue parfois, et parfois s’il est talentueux, il peut créer une grande surprise éliminant le meilleur joueur du tournoi. Donc, je me concentre match par match », note Chorbagui. D’habitude, Chorbagui s’entraîne 4 heures par jour, le matin et l’après-midi, pour travailler sa rapidité, sa condition physique et ses mouve­ments en plein court. Mais dans une période pleine de tournois comme c’est le cas actuellement, il s’en­traîne 2 heures par jour au maxi­mum. D’abord, il ne veut pas se blesser. Ensuite, son entraînement se base essentiellement lors de ces 2 heures sur le squash, c’est-à-dire ses volées et points faibles. « Le secret de ma stabilité technique actuelle est dû en grande partie au fait que je contrôle mieux le milieu du court. Auparavant, je perdais beaucoup de temps à courir en plein court », ajoute-t-il.

Remporter le titre de champion du monde 2015 ne sera pas seulement un grand succès pour Chorbagui et le squash égyptien. Cela lui permettra de récolter un énorme total de points. Ceci l’aidera à augmenter l’écart très restreint qui le sépare actuellement (1 360 points) du numéro 2 mondial, l’Anglais, Nick Matthew (1 313 points). « Si je remporte le titre de champion du monde en plus de mon exploit lors du Qatar Open, je serai à l’abri de tomber à la 2e place lors du classement mensuel du mois de décembre ».

Rejoindre le club

Chorbagui veut à tout prix rejoindre le club des Egyptiens champions du monde. Ramy Achour, actuel no 4 mondial, l’a déjà remporté 3 fois : en 2008, 2012 et 2014. Tandis que la légende égyptienne de squash, Amr Chabana, l’a remporté à 4 reprises, en 2003, 2004, 2007 et 2009. Malheureusement, ce dernier ne participera pas à cette édition des Championnats du monde, car il a mis un terme à sa carrière en squash à la fin de l’année 2014. Selon les experts de squash, Chabana est une grande perte pour le squash égyp­tien, notamment dans ce genre de tournoi. « Chabana est, à mon avis, le joueur le plus talentueux du cir­cuit. C’est le genre de joueur qui peut faire des exploits et remporter les titres sans être au sommet du classement. Mais son jeu et son expérience en squash lui permettent de réaliser des prouesses », dit Chorbagui. Sans compter les joueurs qui disputeront les tours qualificatifs des Championnats du monde individuels, 12 Egyptiens participeront directement au tour principal de la compétition. Comme toujours, certains pensent à acquérir juste de l’expérience alors que d’autres joueurs cherchent à collec­ter des points en gagnant plus qu’un match et à améliorer leurs classe­ments. Mais Ramy Achour vise à conserver son titre de champion du monde 2014, voire à faire des sur­prises, en terminant au tour final du tournoi comme c’est le cas de joueurs comme Omar Mossaad, actuel n°6 mondial, et Marwan Al-Chorbagui, actuel n°9 mondial. Ce tournoi doté de 325 000 dollars attire l’attention non seulement des joueurs, mais aussi des fans de squash ... car c’est bien un rendez-vous avec les grosses pointures.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique