Mardi, 16 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Trois grands talents à suivre de près

Mardi, 20 octobre 2015

Kahraba, Evouna et Chikabala promettent d'exposer leurs talents cette saison. Portraits.

Trois grands talents à suivre de près

Mahmoud Abdel-Moneim « Kahraba »

Mahmoud Abdel-Moneim

Lors de son premier jour à Zamalek, Jesualdo Ferreira l’a accueilli par un « Bonjour la star », et il a confirmé être vrai­ment une vedette. Arrivé à Zamalek en juillet dernier, l’an­cien milieu d’Enppi est devenu l’inspirateur de Zamalek, permet­tant à l’équipe de conserver la Coupe d’Egypte, pour la troi­sième saison consécutive. Son surnom « kahraba » signifie en français « électricité » et il le mérite bien, vu qu’il possède la rapidité, un grand talent et une bonne vision du jeu. Ce milieu de 21 ans est un joueur complet. Selon plusieurs observateurs, c’est la star montante du football égyptien actuellement. Sa place de titulaire dans les rangs des Pharaons, outre sa présence dans la sélection olympique, prouve les immenses talents de cette nouvelle recrue de Zamalek.

Malick Evouna

Malick Evouna

L’attaquant gabonais d’Ahli, Malick Evouna, est le plus attendu cette saison vu son prix record en Egypte. Pour jouir de ses services, Ahli a dû débourser 2,5 millions de dol­lars à la formation marocaine Wydad de Casablanca, avec laquelle Evouna a été sacré meilleur buteur du champion­nat la saison dernière. Lors de ses participations avec l’équipe, l’attaquant de 23 ans a confirmé être un bon atta­quant, surtout avec son doublé contre les Sud-Africains d’Or­lando Pirates lors des demi-finales de la Coupe de la CAF. Il se distingue par sa rapidité extrême et sa puissance phy­sique qui font de lui une vraie terreur pour les défenseurs adverses. Mais l’international gabonais attend un autre défi, celui de confirmer qu’il mérite bien le prix payé pour garantir ses services.

Mahmoud Abdel-Razeq « Chikabala »

Mahmoud Abdel-Razeq

Personne ne peut nier le grand talent de Mahmoud Abdel-Razeq, dit « Chikabala », comparable à celui de grands joueurs évoluant dans les grandes équipes du monde, mais son problème réside dans son caractère terrible et son manque de discipline. Ces deux lacunes ont été à l’origine de nombreuses sanctions qu’il a subies en Egypte : de rester sans club à partir de l’été 2014 quand la formation portugaise de Sporting Lisbonne a décidé de geler son contrat à cause de son départ de l’équipe sans permission. Mais, cet été, Zamalek a décidé de lui donner une autre chance en le recrutant une autre fois avant de le prêter à Ismaïli. Mido, directeur technique d’Ismaïli, a déclaré qu’il était capable de maîtriser ce joueur trouble-fête et de le convaincre de se concentrer sur ses matchs. A 29 ans, Chikabala n’a plus droit à l’er­reur, car c’est sa dernière chance.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique