Mardi, 23 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Volleyball: L’Egypte accède à la Ligue mondiale

Doaa Badr, Lundi, 31 décembre 2012

La Fédération internationale a accordé une place à l’Egypte pour participer à la Ligue mondiale qui se déroulera du 31 mai au 13 juillet 2013. Mais une décision finale doit encore être prise par la Fédération égyptienne.

Volleyball
(Photos : Reuters)

L'Egypte et le Japon ont été choisis par la Fédération internationale pour participer à la Ligue mondiale 2013 qui aura lieu du 31 mai au 13 juillet. Et ce, suite à la proposition du conseil des événements sportifs de la Fédération internationale d’augmenter le nombre des équipes participant à la Ligue. Ainsi, pour la première fois dans l’histoire de la compétition, 18 équipes seront au rendez-vous au lieu de 16. Les 18 équipes sont divisées en 3 poules. L’Egypte (13e mondiale) figure dans le groupe C qui comprend le Japon (19e), le Canada (18e), la Corée du Sud (22e), la Finlande (31e) et les Pays-Bas (41e). Cela signifie que le groupe C réunit les pays qui occupent les dernières places du classement mondial, tandis que les groupes A et B réunissent les 12 premières équipes au classement. Huit équipes seront qualifiées pour la phase finale de la Ligue mondiale, à savoir les 3 premières des groupes A et B avec le vainqueur du groupe C et le pays hôte.

Ce nouveau système peut augmenter les chances de l’Egypte à la Ligue mondiale, puisqu’elle figure dans le groupe C et qu’elle est le pays le mieux classé de ce groupe. Il est à préciser qu’il s’agira de la 5e participation égyptienne à la Ligue mondiale et la première depuis 2010. L’Egypte a disputé cette compétition 4 fois : en 2006, 2007, 2008 et 2010, mais elle a raté sa qualification en 2011 et 2012 après avoir perdu contre la Chine et l’Iran lors des éliminatoires. « Nous avons beaucoup perdu à cause de notre absence de la Ligue mondiale, car c’est la compétition la plus importante du volleyball. La Ligue mondiale offre aux participants un bon nombre de matchs d’un très haut niveau, avec les meilleures nations au monde, ce qui offre aux joueurs l’occasion d’acquérir de l’expérience et d’améliorer leur niveau », affirme Achraf Aboul-Hassan, capitaine de la sélection nationale, qui ajoute : « Nous avons eu la chance d’être choisis par la Fédération internationale pour participer à

cette compétition ».

Mais le problème est que la Fédération égyptienne n’a pas encore pris de décision au sujet de cette participation. « Nous allons étudier notre participation avec les membres du conseil d’administration de la Fédération », souligne Sayed Moawad, directeur exécutif de la sélection nationale. En effet, beaucoup de problèmes entravent la participation égyptienne à la Ligue. Premièrement, l’insécurité. Cette compétition nécessite l’organisation de matchs en Egypte, puisque l’équipe nationale doit jouer des matchs allers et retours avec chaque équipe du groupe. « Pour disputer ces matchs, nous devons avoir l’aval du ministère de l’Intérieur qui assure la sécurité », déclare Sayed Moawad. Deuxièmement, certains matchs de la Ligue mondiale auront lieu au même moment que les Jeux méditerranéens qui sont une compétition majeure pour l’Egypte. « Nous espérons que la Fédération internationale changera le calendrier de la Ligue mondiale, afin de nous permettre de participer aux Jeux méditerranéens », dit Moawad. En plus, la sélection nationale se trouve actuellement dans un très mauvais état, car elle n’a pas de directeur technique. « Nous étudions les CV des entraîneurs pour choisir le meilleur. Parmi ces candidats, on trouve le Serbe Vesco Vukovic qui était en tête de la sélection égyptienne de 2003 jusqu’en 2007 », confie Moawad. A noter que le volleyball égyptien est en très mauvaise passe depuis l’année dernière. En fait, la saison dernière a été l’année des déceptions pour les volleyeurs égyptiens. La dernière bonne performance remonte à décembre 2011, lorsque l’équipe avait remporté le titre des Jeux arabes au Qatar. Puis la chute du volleyball a commencé. Le 21 janvier 2012, la sélection nationale a commencé sa régression en perdant les éliminatoires africaines qualificatives pour les Jeux Olympiques (JO) de Londres 2012, laissant le seul ticket africain à la Tunisie. Puis l’Egypte a poursuivi sa dégringolade en perdant les éliminatoires mondiales qualificatives pour les JO. Elle avait aussi perdu son match contre l’Iran aux éliminatoires de la Ligue mondiale.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique