Vendredi, 01 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Deux nouveaux tickets pour Rio !

Doaa Badr, Lundi, 24 août 2015

Islam Hamed (22 ans) et Haidi Morsi (15 ans) viennent de se qualifier pour les JO de Rio, après avoir remporté les Championnats d’Afrique de pentathlon. L’Egypte a largement dominé la compétition.

Deux nouveaux tickets pour Rio !
Islam Hamed (à gauche) et Haidi Morsi seront aux JO de Rio. (Photo : Fédération égyptienne de pentathion)

Du 19 au 22 août, le stade du Caire accueillait les Championnats d’Afrique de pentathlon moderne, qualificatifs pour les Jeux Olympiques (JO) de Rio de Janeiro en 2016. Six pays ont participé à cette compétition : l’Egypte, l’Afrique du Sud, le Kenya, l’île Maurice, le Burkina Faso et Madagascar. En pentathlon moderne, seuls le premier homme et la première dame aux Championnats d’Afrique décrochent leurs tickets pour les JO. Et, comme d’habitude, la concurrence pour les deux tickets olympiques s’est jouée entre les athlètes égyptiens.

A la grande surprise de tout le monde, les jeunes Egyptiens Islam Hamed et Haidi Morsi ont remporté la compétition en devançant leurs coéquipiers et concurrents, Amr Al-Guézeiri, vice-champion du monde 2014, et Aya Médani, vice-championne du monde 2008, qui vient de reprendre le jeu après 3 ans d’absence. « Je suis très heureux de cette performance. La concurrence est très dure, notamment avec l’un des meilleurs pentathloniens du monde, Amr Al-Guézeiri. Je n’arrive pas à croire que j’ai remporté l’or », se réjouit le jeune Islam Hamed (22 ans), plein de fierté.

Islam Hamed
Islam Hamed. (Photo : Fédération égyptienne de pentathion)

La championne d’Afrique, Haidi Morsi, a déclaré avec une voix pleine d’émotion : « C’est incroyable. A 15 ans, j’ai battu la meilleure pentathlonienne égyptienne Aya Médani et je me suis qualifiée pour les JO. Je suis la plus jeune Egyptienne qui ira aux JO et cela me comble de joie ».

Dès le début de la journée, il était clair que la concurrence pour la médaille d’or et le ticket olympique allait être limitée aux Egyptiens. A cause de la canicule, la compétition a commencé dans l’après-midi avec l’épreuve de natation qui a été dominée, sans grande surprise, par Amr Al-Guézeiri, tenant du record olympique de l’épreuve.

Chez les dames, c’est Rim Yahout qui a remporté l’épreuve devant Aya Médani et Haidi Morsi. La journée pour les hommes a vu la domination d’Al-Guézeiri en escrime, puis en équitation. Il a commencé l’épreuve combinée (course à pied et tir) à la première place avec une différence de 26 secondes devant son compatriote, Islam Hamed. Mais ce dernier a pu rattraper son retard à la dernière épreuve et franchir la ligne en premier. Aya Médani a battu ses compatriotes lors de l’épreuve d’escrime, qui exige plus d’expérience et, après un parcours d’équitation sans faute, a commencé l’épreuve combinée à la première place avec une différence de 30 secondes sur Rim Yahout et d’une minute de la jeune Haidi Morsi. Cette dernière a ensuite devancé ses deux coéquipières lors de l’épreuve combinée, son épreuve de prédilection.

Haidi Morsi
Haidi Morsi. (Photo : Fédération égyptienne de pentathion)

Après une journée difficile, les plus jeunes membres de la sélection nationale ont surpris les spectateurs en devançant leurs coéquipiers plus expérimentés et beaucoup plus titrés. Les jeunes n’ont ménagé aucun effort pour atteindre ce niveau. Ils ont préparé la compétition en disputant les différentes étapes de la Coupe du monde et les Championnats du monde seniors en plus de plusieurs stages à l’étranger. Ils ont aussi préparé les Championnats d’Afrique avec concentration : « Cette saison, j’ai beaucoup travaillé pour améliorer mon niveau. J’avais envie de réaliser un exploit, confie la jeune Haidi, qui doit disputer cette semaine les Championnats du monde juniors (-18 ans). J’espère remporter une médaille aux Mondiaux juniors afin de confirmer mon niveau et poursuivre ma préparation olympique avec plus d’assurance ».

Après la qualification olympique, Islam Hamed et Haidi Morsi doivent commencer une autre étape de leur carrière. « Après avoir décroché le ticket olympique, la concentration doit être optimale. Je suis obligé de travailler sur les épreuves qui nécessitent plus d’expérience, telles que l’escrime, l’équitation et le tir. Avec mes entraîneurs, je dois améliorer mon niveau dans ces épreuves en disputant un grand nombre de compétitions afin d’acquérir l’expérience qui me manque », souligne Islam Hamed.

D’ici jusqu’aux JO de Rio de Janeiro, ces deux athlètes ont donc du pain sur la planche. Leurs coéquipiers ont aussi besoin d’améliorer leur classement mondial afin de décrocher leur ticket olympique à travers le classement mondial. Une mission qui paraît facile pour Amr Al-Guézeiri qui occupe la 12e place mondiale, mais pas pour Aya Médani qui ne figure pas au classement mondial. Elle devra faire davantage d’efforts pour retrouver son niveau, après 3 ans d’absence.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique