Mardi, 25 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Sports >

Les stars de la sélection égyptienne

Mercredi, 22 juillet 2015

Les stars de la sélection égyptienne

Farida Osman

(50 m, 100 m libre et papillon)

Farida Osman

Née le 18 janvier 1995 à Indianapolis (Etats-Unis), Farida Osman commence à pratiquer la natation à l’âge de 5 ans en Egypte, suivant son frère Ahmad. En 2011, elle a réalisé une pre­mière dans l’histoire de la nata­tion égyptienne : elle décroche la médaille d’or du 50 m papillon aux Championnats du monde juniors en battant le record du monde junior. En 2012, âgée de 17 ans seulement, elle participe aux Jeux olympiques de Londres sur le 50 m libre et elle termine 41e. Lors des derniers Championnats du monde 2013, elle a réalisé un nouvel exploit en disputant la finale du 50 m papillon ; elle a terminé 7e pour réaliser une première dans l’histoire égyptienne. Puis elle a commencé une nouvelle étape de sa carrière en intégrant l’Uni­versité américaine de Berkeley en Californie. Cette saison, elle a réalisé de grands progrès en décrochant un grand nombre de médailles tout en battant ses records personnels et des records africains. « Mon objectif principal est de disputer la finale du papillon aux Mondiaux, je rêve de monter sur le podium », déclare-t-elle. Records personnels : 50 m libre (24.92), 100 m libre (55.66), 50 m papillon (26.08), 100 m papillon (59.05).

Ahmad Akram

(400 m, 800 m et 1 500 m libre)

Ahmad Akram

Agé de 18 ans, Ahmad Akram est une star de la sélection nationale qui sera très atten­due aux Mondiaux. Depuis son enfance, il pratique la natation au sein d’Ahli. En 2013, il a attiré l’attention en disputant les finales des Championnats du monde juniors sur 800 m et 1 500 m libre en terminant 5e et 8e respectivement. Une année plus tard, il a confirmé son niveau en décrochant la médaille d’or sur 800 m libre aux Jeux olympiques de la jeunesse 2014 à Nanjing (Chine). Il devient ainsi le premier Egyptien à remporter une médaille olympique en natation. Cette année, il a commencé des études à l’Université de Colombie, en Caroline du Sud. Il y a quelques semaines, lors du Tournoi de Hongrie, il a battu le record d’Egypte sur 400 m libre en remportant la médaille d’argent avec un record de 3 :50.10. Vu ses records personnels, il a une chance de disputer la finale et de concurrencer sur une médaille malgré son jeune âge. Records personnels : 400 m libre (3 :50.10), 800 m libre (7 :52.46), 1 500 m libre (15 :07.20).

Marwan Al-Qammach

(200 m et 400 m libre)

Marwan Al-Qammach

A l’âge de 22 ans, Marwan Al-Qammach a amélioré ses résul­tats grâce à son séjour depuis 2 ans aux Etats-Unis. En bénéficiant d’une bourse à l’Université de Colombie du Sud, son niveau a nettement pro­gressé cette année. Avant de rejoindre le stage de la sélection nationale, il avait décroché 2 médailles de bronze sur 200 m et 400 m libre lors du meeting de Charlotte. Cela outre plusieurs médailles obtenues aux tournois uni­versitaires aux Etats-Unis cette sai­son. Avant son départ aux Etats-Unis, Al-Qammach n’était pas une vedette de la natation égyptienne. Comme la plupart des nageurs, il a commencé à pratiquer la discipline à l’âge de 5 ans, mais il était très mauvais au début. A l’âge de 11 ans, il était un nageur moyen. Ce n’est qu’en 2011 qu’il a commencé sa carrière interna­tionale en remportant la médaille d’argent du 200 m libre. Bien que son palmarès ne soit pas riche comme les deux autres stars, il a réalisé de grands progrès durant cette année. « A ces Mondiaux je vise à disputer les demi-finales. Si je réalise cela, je pourrai disputer la finale aux JO 2016, et puis remporter une médaille aux JO 2020 », confie-t-il. Records personnels : 200 m libre (1 :47.28), 400 m libre (3 :50.36).

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique