Lundi, 22 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Découverte d'une stèle de Ptolémée V près d'Alexandrie

Nasma Réda, Lundi, 16 février 2015

Stèle de Ptolémée V

Une stèle ptolémaïque en calcaire très identique à la pierre de Rosette a été découverte sur le site archéologique Taposiris Magna, à l’ouest d’Alexandrie. Datant de la 7e année du règne de Ptolémée V (204 - 181 av. J.-C.), elle porte des hiéroglyphes et des écritures démotiques. « Y sont inscrits des écritures hiéroglyphes ainsi que des cartouches royaux portant le nom du roi Ptolémée V, de son épouse et soeur, la reine Cléopâtre Ire, son père le roi Ptolémée IV et la femme de celui-ci, Arsinoé III », déclare Mamdouh Al-Damati, ministre des Antiquités. Les 5 lignes d’ins­criptions démotiques au bas de la stèle seraient probablement une traduction des 15 lignes de hiéro­glyphes inscrites au-dessus. C’est la mission archéologique de l’Université catholique de Santo Domingo de la République Dominicaine qui a fait cette découverte. Cette équipe dirigée par Kathleen Martinez travaille depuis plus de 6 ans sur ce site. La stèle découverte est de 105 cm de longueur, 65 cm de largeur et de 18 cm d’épaisseur.

« Les inscriptions qui se trouvent sur la stèle rappellent la célèbre pierre de Rosette qui a été sculptée au 9e année du règne de Ptolémée V, soit deux ans après cette stèle », explique Al-Damati. A noter que la pierre de Rosette mesure 112,3 cm de long, est de 75,7 cm de large, avec une épaisseur de 28,4 cm. Elle porte trois inscriptions: hiéro­glyphe en haut, au centre, un texte en écriture démotique, et en bas du grec ancien. Le ministre ajoute que la nouvelle stèle est également une copie exacte de la stèle du temple de Philae à Assouan, qui remonte aussi au roi Ptolémée V.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique