Lundi, 15 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

L’Egypte courtise les touristes allemands

Dalia Farouq, Lundi, 27 octobre 2014

Louqsor a accueilli la semaine dernière les représentants d'un millier d'agences de voyages allemandes dans le cadre des efforts de relancement du tourisme.

Louqsor

La population de Louqsor peut espérer voir son acti­vité touristique fleurir à nouveau. Et pour cause, l’ancienne Thèbes a reçu sur sa terre pour la première fois depuis plus de trois ans plus de 1200 professionnels du secteur du tourisme allemand qui s’y sont réunis pour tenir la confé­rence annuelle de la QTA (Quality Tourism Alliance), la plus grande association d’agences de voyages en Allemagne.

« Promouvoir le tourisme culturel en Haute-Egypte, et surtout à Louqsor et Assouan, était notre pre­mier objectif lorsqu’on a proposé aux Allemands de tenir leur confé­rence annuelle à Louqsor », assure Hicham Zaazoue, ministre du Tourisme. Ruinés par la désertion des touristes, les employés du sec­teur du tourisme en Haute-Egypte traversent une période difficile ces trois dernières années.

Pour le ministre, cette conférence est une bonne occasion pour ces professionnels du tourisme allemand d’étudier de près les capacités et les atouts de cette destination touris­tique unique par ses temples mythiques, ses vallées royales et la beauté du Nil. Ce séminaire contri­buera sans doute à revitaliser le tou­risme en Haute-Egypte.

La visite de ces lieux culturels de Haute-Egypte est souvent associée à la visite du Caire, formant un itiné­raire-type du tourisme culturel en Egypte. C’est ce qui explique que ces destinations ont été affectées par les événements politiques qui ont eu lieu au Caire. « Cette conférence n’est que le début d’une série de programmes ayant pour but la pro­motion et la subvention du tourisme en Haute-Egypte qui a longtemps souffert. Cet agenda du tourisme culturel recouvre l’inauguration du chemin de voyage de la Sainte-Famille en Egypte, la célébration de 110 ans de la découverte de la tombe de Néfertari à Louqsor et la tenue de l’opéra Aïda de Verdi au pied des Pyramides le mois prochain », explique Zaazoue.

Pour sa part, Thomas Boesel, directeur de la QTA, assure que la relation entre son organisation et l’Egypte n’est pas nouvelle. En effet, sa conférence annuelle s’était déjà tenue au Caire en 2007. « Cette fois-ci, on a choisi Louqsor comme signe de support pour les professionnels du tourisme de cette ville antique », indique Boesel, tout en assurant que les professionnels allemands ont constaté l’immense potentiel touris­tique de la ville. Ils sont prêts à coopérer avec leurs partenaires égyptiens, afin de relancer le tou­risme culturel en Egypte, surtout à Louqsor. « Une fois que la reprise du tourisme culturel sera amorcée, les autres secteurs d’activités touris­tiques qui y sont liés reprendront également », poursuit le président de la QTA.

Selon les chiffres du ministère, 300000 touristes allemands ont visité l’Egypte au cours des cinq premiers mois de 2014, contre 500000 environ durant la même période de 2013. Selon Mohamad Gamal, conseiller touristique égyptien en Allemagne, l’Allemagne est un marché straté­gique pour l’Egypte, en raison de la puissance de son industrie touris­tique, de l’importance de son poten­tiel, de la durée de séjour moyenne du touriste allemand, qui avoisine les 12 jours, et de son potentiel d’achat et de dépenses. L’Allemagne figurait parmi les cinq premiers pays source de tou­risme vers l’Egypte. Ils étaient 1,3 million à être venus en 2010 et 900000 en 2013.

A la suite de la levée des restric­tions sur les voyages en Egypte par les autorités allemandes, l’office de tourisme à Frankfurt a fait une étude auprès d’universités allemandes pour connaître les raisons de la dimi­nution du nombre de touristes alle­mands qui optent pour l’Egypte. Le résultat a mis en exergue l’inquié­tude quant à la sécurité en Egypte. Le ministre égyptien du Tourisme répond à ces inquiétudes en assurant qu’il y a une consolidation des dis­positifs de sécurité, comme l’instal­lation de caméras de surveillance supplémentaires dans la Vallée du Nil, les stations de la mer Rouge et du Sud-Sinaï. En outre, la présence de la police est renforcée dans tous les sites touristiques. « La sécurité est en tête de nos priorités. Car s’il n’y a pas de sécurité, il n’y aura ni touristes ni investissements », affirme Hicham Zaazoue.

Depuis cet été, le tourisme égyptien connaît une reprise progressive. « Près d’un million de touristes ont visité le pays en août. Une tendance qui doit se confirmer avec le retour de la sécurité et de la stabilité », prévoit le ministre.

Des fruits à l’immédiat

Les fruits de la tenue de la confé­rence à Louqsor n’auront pas tardé : deux jours après cette manifestation, l’Allemagne a annulé les restrictions sur les voyages en Haute-Egypte et sur les croisières sur le Nil, après une première levée en août qui ne concer­nait que le Sinaï et la mer Rouge. En outre, un accord a été conclu avec des compagnies aériennes privées pour organiser six vols charter direct entre Berlin et Louqsor.

Qu’est-ce que le QTA?

Créée en 2002, la QTA ou Quality Travel Alliance est une association regroupant plus de 7000 tour-opérateurs et agences de voyages. Les ventes de cette alliance ont atteint près de 4,1 milliards d’euros, ce qui constitue à peu près 30% des ventes à but touristique en Allemagne. La plupart des pays rivalisent afin de convaincre les responsables de cette alliance de tenir leur conférence annuelle chez eux, pour profiter de cette panoplie de leaders du tourisme allemand.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique