Lundi, 22 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

L’Eglise Suspendue retrouve sa splendeur

Nasma Réda, Mardi, 14 octobre 2014

Après 16 ans de restauration, l'Eglise Suspendue, l'une des plus anciennes églises d'Egypte située dans le Vieux Caire, est enfin prête à accueillir fidèles et visiteurs.

Al-Moallaqa
(Photo : Le ministère des Antiquités)

Le premier ministre, Ibrahim Mahlab, ainsi que le pape Tawadros II d’Alexandrie, ont participé cette semaine à l’inauguration officielle de l’Eglise suspendue au Caire, nommée « Al-Moallaqa ». Mahlab a entamé son discours par des propos du pape Chénouda III: « L’Egypte n’est pas un Etat où nous vivons, mais un pays qui vit dans notre âme ». Avant de poursuivre: « L’Eglise suspendue est un monument cher non seulement pour les coptes, mais aussi pour tous les Egyptiens ».

L’inauguration de l’église fait suite à une longue période de restauration. C’est en 1998 que la décision a été prise par le Conseil Suprême des Antiquités (CSA) de lancer ce projet urgent de restauration, afin de préserver le lieu et lui redonner sa splendeur originelle. Avec un budget de 101 millions de L.E., le pari est tenu. Mahlab a souligné: « Cette longue période de réhabilitation est passée par plusieurs phases. La nappe phréatique a été le plus grand défi présenté ». En effet, cette église a été profondément affectée par le tremblement de terre de 1992 : les fissures étaient partout. C’est ce qui avait poussé le ministère des Antiquités à commencer la restauration.

Le projet est passé par 3 phases, dont la plus importante est donc le problème posé par la nappe phréatique, non seulement dans l’église, mais aussi dans toute la zone, notamment la rue Mar Guirguis, avec ses autres monuments comme le Musée copte, l’église Saint-Serge et la synagogue Ben Ezra. « C’était un important travail qui a pris beaucoup de temps », souligne Mohamad Al-Cheikha, directeur des projets au ministère des Antiquités. La nappe phréatique n’était pas le seul danger. La pollution de l’air ainsi que le fort taux d’humidité ont gravement affecté les bases de l’édifice. Les décorations du plafond en bois de l’église étaient noircies et ses murs et fondations avaient été endommagés.

2

La deuxième phase a concerné la restauration des tours de la forteresse de Babylone sur laquelle est bâtie l’église, d’où son nom d’Eglise Suspendue, pour les protéger contre les dommages à venir. Ces tours étaient dans un état déplorable à cause des eaux souterraines, il a ainsi fallu procéder à des consolidations. De même, les murs ont été renforcés, et les pierres abîmées ont été remplacées. Les décorations et les icônes de l’église ont également été soumises à une restauration minutieuse depuis le parterre en bois, en passant par les 13 colonnes en marbre jusqu’aux 110 icônes et fresques qui relatent des scènes de la vie de la Sainte Vierge et de Jésus-Christ.

« A la suite de la restauration des tours de Babylone, on a aménagé la zone derrière l’église qui était remplie d’ordures. Aujourd’hui, elle prend la forme d’un amphithéâtre pour aller de pair avec l’architecture des tours et de l’église », explique Mohamad Al-Cheikha. D’après l’un des ingénieurs du projet, Wadallah Mohamad, « l’église souffrait de sérieux risques environnementaux, surtout avec un système d’égouts délabré, vieux de 100 ans », soulignant des travaux exécutés en parallèle de la restauration. Les travaux de réhabilitation ont de plus traité les dessins muraux ainsi que la modernisation du système sécuritaire où plusieurs caméras de surveillance ont été placées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des lieux.

La troisième et dernière phase a consisté à établir un système d’alarme contre les incendies, un autre d’auto-extinction et un troisième pour l’éclairage. « Récemment, de nouveaux systèmes d’éclairage et de ventilation ont également été installés », a déclaré un responsable. Un système de climatisation a été établi pour la première fois dans l’église, tant pour le confort des visiteurs que pour la bonne aération de l’endroit, afin de conserver les icônes en bon état.

L'Eglise suspendue (Al-Moallaqa)

Elle se situe dans le quartier du Vieux Caire, au-dessus du portail sud de la citadelle de Babylone. Elle mesure 23,5 m de long, 18,5 m de large, et installée à 10 m au-dessus du niveau du sol, d’où son nom d’Eglise Suspendue. Les principaux matériaux utilisés pour sa construction sont formés de pierres, colonnes de marbre, bois sculptés pour le décor incrusté par l’ivoire, et panneaux de marbre coloré. Edifiée au Ve ou au VIe siècle à côté d’une église plus ancienne (IIIe ou IVe siècle), elle fut détruite à plusieurs reprises, notamment au IXe siècle, lors d’un conflit entre le gouverneur d’Egypte et le patriarche copte. Reconstruite vers 975, elle accueillit à partir du XIe siècle le siège du patriarcat copte. Durant deux siècles, l’édifice fut donc au coeur de l’Eglise copte. Il devint un centre pour les études religieuses, philosophiques, juridiques et scientifiques. Plusieurs légendes sont rattachées à l’Eglise suspendue. Selon l’une d’elles, la Sainte Famille s’y serait arrêtée durant la fuite en Egypte. Une autre légende raconte que l’icône de la Vierge, située à droite de l’entrée, a parlé à l’abbé Ibrahim Al-Servani lors d’un rêve. Elle l’encouragea à exaucer le souhait du calife Al-Moez Li Dine Allah Al-Fatimi, qui était de déplacer le mont Al-Moqattam.

Restauration

L’édifice a subi plusieurs phases de restauration :

Sous le patriarche Joseph (831-849), sous le patriarche Jean XVI (1676-1718), par Ubaid Abi Khuzam en 1775 (transformation du plan). Des réparations ont été entreprises en 1884 par le Comité de conservation des monuments de l’art arabe. D’autres restaurations ont eu lieu dans les années 1915, 1927, 1941, 1951 et 1984.

Et finalement, l’église a connu ses plus grands travaux de restauration dès 1998, effectués par le ministère des Antiquités.

Tarif et horaires

L’entrée est libre. Des messes ont lieu tous les dimanches de 6:30 à 8:30 et de 8:30 à 11:30. Les mercredis de 7:30 à 10:30.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique