Dimanche, 21 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Les touristes allemands sont de retour

Dalia Farouq, Lundi, 14 juillet 2014

Une lueur d'espoir pour le tourisme égyptien. L'Allemagne, qui est l'un des premiers pays exportateurs de touristes, vient de supprimer les restrictions sur les voyages vers l'Egypte.

Touristes allemands

Comme elle a été la première à les imposer, l’Allemagne était aussi la première à lever les restrictions sur les voyages à destination du Sinaï cette semaine.

Enfin, une bonne nouvelle pour le secteur du tourisme après plus de cinq mois de mauvaise passe. L’Allemagne a levé les restrictions sur les voyages vers Charm Al-Cheikh qu’elle avait imposées à ses ressortissants à la suite de l’attentat de Taba, qui avait causé la mort de quatre touristes sud-coréens au Sud-Sinaï. C’était la première fois que la station balnéaire de Charm Al-Cheikh figure sur la liste des régions déconseillées aux voyageurs. C’était le premier attentat terroriste ciblant des touristes depuis la révolution de janvier 2011. D’autres pays comme l’Italie, la Belgique, la France, le Canada et les Pays-Bas ont suivi, et ont également déconseillé à leurs ressortissants de visiter le Sinaï. Les grands tour-opérateurs européens, comme Tui, Thomas Cook, FTI et d’autres ont même rapatrié les ressortissants de ces pays visitant l’Egypte. En outre, ils ont annulé tous les voyages vers l’Egypte. Au lendemain de ces restrictions, le ministère du Tourisme n’a pas cessé de s’entretenir avec les responsables du tourisme allemands et autres, afin de les convaincre que la sécurité est rétablie dans les sites touristiques en Egypte. Faisant des visites éclairs dans la plupart de ces pays, le ministre du Tourisme, Hicham Zaazoue, voulait rassurer les responsables du tourisme, les tour-opérateurs ainsi que les gouvernements occidentaux sur la sécurité dans le pays, afin de supprimer toutes les interdictions de voyage en Egypte qui nuisent gravement au secteur, qui a chuté de plus de 35% au cours du premier semestre de l’année en cours. L’Egypte a aussi connu une baisse de 36,4% dans le nombre de touristes allemands qui ont visité l’Egypte au cours des cinq premiers mois de 2014— près de 300000 touristes, par rapport à environ 500000 durant la même période de 2013, selon les chiffres officiels du ministère. En fait, l’Allemagne figurait parmi les cinq grands pays exportateurs de touristes vers l’Egypte. Ces touristes avaient atteint 1,3 million en 2010 et 900000 en 2013.

« La situation s’est dégradée après l’attentat du 16 février. Le tourisme a perdu 80% de son activité pendant les trois derniers mois », explique Adel Zaki, président du comité du tourisme externe à la Chambre du tourisme. Il ajoute que la suppression des restrictions sur les voyages vers l’Egypte, surtout de la part de l’Allemagne, pays leader au sein de l’Union européenne, pourrait bien relancer l’industrie du tourisme en Egypte, surtout que la situation se stabilise et la sécurité s’améliore de jour en jour.

« L’Egypte est de nouveau ouverte aux investissements et au tourisme », assure Hicham Zaazoue, en tentant de convaincre les professionnels européens de revenir en Egypte.

Il a annoncé l’élaboration d’un plan de promotion ambitieux pour l’Egypte en tant que destination touristique. Un film de promotion a été projeté sur le tourisme en Egypte.

Pour sa part, Adel Abdel-Razeq, expert en tourisme, estime que l’annulation des restrictions sur les voyages vers l’Egypte est un bon signe pour la relance du tourisme en Egypte qui a souffert de l’instabilité politique. L’Allemagne est, en fait, un marché stratégique pour l’Egypte, en raison de la puissance de son industrie touristique, de l’importance de son potentiel, de la durée de séjour moyenne du touriste allemand, qui avoisine les 12 jours, et de son potentiel d’achat et de dépenses. « L’Allemagne sera certainement suivie d’autres pays qui supprimeront ou assoupliront leurs restrictions », lance Abdel-Razeq. En revanche, il assure que cette relance n’aura lieu que dans deux ou trois mois, c’est-à-dire au début de la saison touristique hivernale. « Il ne faut pas être trop optimiste. On doit attendre que les voyagistes réorganisent leurs campagnes publicitaires pour vendre des voyages vers l’Egypte qui ont malheureusement ralenti à cause des restrictions. Une fois que les réservations nécessaires seront faites, on pourra dire à ce moment-là que la roue commence à tourner », explique Abdel-Razeq.

En fait, l’ambassadeur d’Italie en Egypte avait, pour sa part, déclaré que son pays révise les conseils de voyage pour ses ressortissants concernant la destination égyptienne et les assouplira au bout de quelques jours.

« Une fois la stabilité rétablie en Egypte, le tourisme reprendra son élan », conclut Adel Abdel-Razeq.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique