Lundi, 17 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Du nouveau sur la XIe dynasti

Nasma Réda, Lundi, 16 juin 2014

A Draa Aboul-Naga, sur la rive ouest du Nil de Louqsor, une tombe remontant à la XIe dynastie vient d’être découverte par une mission archéologique égypto-espagnole.

Du nouveau sur la XIe dynasti
La chambre funéraire

Une tombe remontant à la XIe dynastie a été mise au jour par une mission archéologique égypto-espagnole opérant depuis plus de 13 ans dans la région de Draa Aboul-Naga, près de Louqsor. « Vu les caractéristiques architecturales et esthétiques de la tombe, telles la grande chambre carrée et les décorations fines, cette tombe pourrait être celle d’un membre de la famille royale ou de l’un des hauts dignitaires de l’époque », déclare Ali Al-Asfar, président du département de l’Egypte Antique au ministère égyptien des Antiquités.

Du nouveau sur la XIe dynasti
La porte d'entrée de la tombe.

Cette tombe a été découverte lors des travaux de fouilles de la mission espagnole dirigée par José Galan, de l’Institut des langues et cultures de la Méditerranée et du Moyen-Orient, dans trois puits funéraires à l’ouest de la cour menant à la tombe de Djehouty de la XVIIe dynastie. Au cours des fouilles, et à 6 mètres de profondeur, apparaît un couloir de 20 mètres de long et de 2 mètres de haut et de large, liant la tombe découverte aux trois puits. Les vastes dimensions de la sépulture et sa beauté ont surpris les archéologues qui poursuivent les fouilles et les nettoyages, notamment de la chambre funéraire.

Selon Abdel-Hakim Karar, directeur de la région de Louqsor au ministère des Antiquités, « les premières études de cette tombe vieille de plus de 4000 ans apporteront de nouvelles informations sur la XIe dynastie à Thèbes, la capitale de l’Egypte Ancienne ».

José Galan, chef de l’équipe d’archéologues, estime la présence de nombreuses tombes de la XIe dynastie dans la région de Draa Aboul-Naga. « Il y a plusieurs tombes qui remontent à la XIe dynastie dans la région de Draa Aboul-Naga et qui révèlent beaucoup d’informations sur cette dynastie à Thèbes. Nous avons découvert, il y a 5 ans, un petit tombeau intact de la même dynastie renfermant un cercueil rouge merveilleux et une momie en bon état de conservation. On a aussi découvert des flèches et des arcs qui sont actuellement exposés au Musée de Louqsor », souligne Galan.

Couleurs encore vives

Ce n’est pas la première découverte de cette mission au cours de l’actuelle saison de fouilles. Les archéologues ont déjà découvert trois puits d’enterrement remontant à la XVIIe dynastie dans la même région à Draa Aboul-Naga. Dans l’un des puits, un sarcophage en bois avec des dessins de plumes gravés aux couleurs encore vives a été retrouvé. Ce genre de sarcophages avec de tels dessins sur le couvercle est très rare.

La nécropole de Draa Aboul-Naga a été utilisée comme lieu de sépulture, presque sans interruption, entre le Moyen Empire et le début de l’ère copte, soit sur une période de près de 2 500 ans.

C’est dans cette nécropole où ont été retrouvées 81 des 415 thébaines identifiées de la Vallée des nobles, voisine des Vallées des rois et des reines. Elle regroupe les tombeaux des personnages importants de l’entourage du pharaon. L’importance de Draa Aboul-Naga comme lieu de sépulture sacré, qui a augmenté avec la présence des complexes funéraires royaux, résulte principalement de sa position directe en face du temple de Karnak. Sur cette colline se dressent les vestiges importants du monastère copte Deir Al-Bachit et son cimetière adjacent

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique