Mercredi, 29 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Les touristes chinois courtisés

Dalia Farouq , Vendredi, 22 mars 2024

L’Egypte lance une vaste campagne de promotion en vue d’attirer près de trois millions de touristes chinois par an d’ici 2028.

Les touristes chinois courtisés

Plus de 200 000 touristes chinois ont voyagé en Egypte en 2023, soit une augmentation de 300 % par rapport à 2022. « L’Egypte accueille actuellement entre 4 000 et 5 000 touristes chinois par semaine. C’est un bon chiffre par rapport aux records précédents, mais nous pensons pouvoir faire beaucoup mieux », a indiqué Ahmed Issa, ministre du Tourisme et des Antiquités.

Ihab Abdel-Al, membre de la Chambre de tourisme, explique que cette croissance du nombre de touristes chinois est le fruit des efforts déployés par les responsables du secteur qui ont saisi l’importance de ce vaste marché englobant plus d’un milliard d’individus et qui se caractérise par un taux de dépenses élevé. « Un autre facteur qui a sans doute contribué à l’augmentation du nombre de touristes chinois est la simplification des procédures d’octroi de visas. Depuis 2017, les touristes chinois peuvent obtenir un visa d’entrée dans les aéroports égyptiens », explique Abdel-Al.

Selon l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), les Chinois ont effectué 155 millions de voyages à l’étranger en 2019, ce qui signifie qu’un touriste international sur dix était un Chinois avant la pandémie du Covid-19. C’est pourquoi Abdel-Al estime que le nombre de touristes chinois visitant l’Egypte n’est pas satisfaisant. En janvier 2023, la Chine a levé les lourdes restrictions sanitaires. En février de la même année, le premier vol transportant des touristes chinois a atterri à l’aéroport de Charm Al-Cheikh. Selon l’ambassadeur de Chine au Caire, S.E. M. Liao Liqiang, l’Egypte figurait parmi les premières destinations touristiques pour lesquelles les Chinois avaient programmé des voyages. « L’Egypte et la Chine ont toujours entretenu de bonnes relations marquées par un rapprochement sur les plans politique, économique et touristique », se félicite Liqiang.


L’Egypte accueille actuellement entre 4 000 et 5 000 touristes chinois par semaine.

Selon le tour-opérateur Hossam Eid, l’année en cours témoignera d’une nouvelle croissance du nombre de touristes chinois en Egypte. « Nous nous sommes bien préparés pour accueillir les Chinois. Notre objectif est de retrouver les chiffres d’avant le Covid et même de les dépasser en attirant au moins 1 % des touristes chinois voyageant dans le monde », souligne-t-il. Il affirme que la priorité des responsables du tourisme devrait être l’établissement de plus de vols entre la Chine et l’Egypte, notamment en raison de la longue distance les séparant. « Nous devons conclure des accords avec la Compagnie aérienne chinoise pour qu’elle commence, aux côtés d’Egyptair, à effectuer des vols réguliers vers l’Egypte, ainsi qu’avec des compagnies de vols charters pour leur offrir plus de facilités et les inciter à atterrir en Egypte », estime-t-il.

C’est ce qu’a confirmé Amr Al Kady, président de l’Organisation de la promotion touristique (ETA), en expliquant que la compagnie aérienne nationale Egyptair avait augmenté, dès le début du mois de mars, le nombre de ses vols pour atteindre 13 vols par semaine au départ de Pékin, Guangzhou et Hangzhou vers les différentes destinations touristiques égyptiennes, en plus des compagnies aériennes chinoises privées comme Hainan, qui proposent des vols charters à destination de l’Egypte.

Il ajoute que le ministère du Tourisme et des Antiquités vient de lancer un plan de promotion sur le marché chinois, reposant sur la coopération avec les investisseurs et les voyagistes chinois. « L’Egypte envisage de lancer une campagne de promotion touristique comprenant des publicités directes et indirectes, ainsi que des campagnes de marketing avec les grands tour-opérateurs chinois travaillant sur le marché égyptien. En plus, des voyages de découverte (Fam Trip) seront organisés pour les spécialistes et les influenceurs afin de les aider à mieux connaître la culture égyptienne », avance Al-Kady. Selon lui, le ministère du Tourisme participera aux plus grands salons de tourisme en Chine, notamment la Foire internationale de voyage de Guangzhou qui se tiendra en mai et le Salon international du tourisme de Pékin qui aura lieu en juin prochain.

Sarwat Agamy, président de la Chambre de tourisme à Louqsor, note que le touriste chinois, héritier d’une illustre civilisation ancienne, porte un grand intérêt au tourisme culturel. « Nous voyons les touristes chinois en masse à Louqsor et à Assouan. Et la plupart du temps, ils ne manquent pas de visiter les pyramides et le Sphinx, lieux emblématiques de la civilisation de l’Egypte Ancienne, d’autant plus que leurs voyages sont caractérisés par une durée de séjour relativement longue », explique Agamy.

Par ailleurs, le ministère du Tourisme et des Antiquités travaille actuellement à renforcer les avantages pour les visiteurs chinois en leur fournissant des panneaux explicatifs en langue chinoise dans les sites archéologiques et en formant davantage de guides sinophones. Dans le même contexte, une exposition intitulée « Sommet de la pyramide … la civilisation de l’Egypte Ancienne » exposera des pièces égyptiennes au Musée de Shanghai de mi-juillet 2024 à août 2025. « La tenue de cette exposition archéologique en Chine est un excellent pas sur la voie de la promotion du tourisme égyptien auprès des touristes chinois amateurs de tourisme culturel. Elle suscitera à la fois leur imagination et leur curiosité pour visiter l’endroit d’origine de ces trésors archéologiques », renchérit Agamy.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique