Mardi, 23 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Ramsès II sort des sables

Nasma Réda, Lundi, 14 octobre 2013

C'est une découverte de taille que vient de faire la mission archéologique égypto-allemande de Tell-Basta : une statue de presque 2 m de haut en granite rose appartenant à Ramsès II.

Ramsès II
La statue de Ramsès entourée de ses protecteurs.

Une statue imposante de 1,95 m de hauteur et 1,60 m de largeur représentant Ramsès II vient d’être découverte à Tell-Basta dans le Delta. Située à 85 km nord-est du Caire, cette région est connue par la grande quantité de monuments égyptiens qui remontent surtout au Nouvel Empire.

La statue de granite rose représente le pharaon entouré de Hathor, déesse de l’amour, de la beauté, de la musique, de la maternité et de la joie, et de Ptah, considéré comme le patron des artistes, des architectes et des artisans.

C’est une mission égypto-allemande dirigée par Mohamad Abdel-Maqsoud, qui a annoncé cette découverte. Au cours des travaux de fouille à l’est du grand temple de la déesse Bastet (déesse de la musique, de la joie, des chats et de la maternité), les archéologues ont aperçu, par hasard, les traces d’une statue colossale.

« La mission a également découvert une statue en calcaire d’un haut fonctionnaire de la XIXe dynastie. Cette statue est petite, elle mesure 35 cm de hauteur et 25 cm de largeur », précise Abdel-Maqsoud.

A l’arrière de la statue colossale, un texte écrit en hiéroglyphe fait apparaître le cartouche de Ramsès le Grand, 3e roi de la XIXe dynastie et conquérant des Hittites, ainsi que ceux de la déesse lionne Sekhmet, dont le nom signifie la puissance, ou de Hathor.

1
Le cartouche de Ramsès le Grand.

Un texte est gravé sur un cartouche trouvé juste à côté de la statue.

« La découverte d’une si imposante statue à cet endroit est un indice très important qui met en lumière l’histoire de Tell-Basta sous le règne de Ramsès II, en particulier », s’est réjouit le directeur des fouilles.

Le ministre d’Etat pour les Affaires des antiquités, Mohamad Ibrahim, n’a pas exclu la possibilité « que les prochains travaux de l’équipe conduisent à la découverte d’un vaste temple dans cette région ».

La région de Tell-Basta, aussi appelée Bubastis, est un site particulièrement en histoire archéologique et renfermait un nombre important de monuments et de vestiges pharaoniques. Tell-Basta était, en effet, connu comme un centre religieux d’importance et l’une des capitales de l’Egypte ancienne entre 945 et 715 av. J.-C.

Deux statues avaient déjà été découvertes avant d’être exposées au musée en plein air de Tell-Basta.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique