Mercredi, 22 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Rokn Farouq, témoin d’une époque fastueuse

Dalia Farouq , Mercredi, 21 septembre 2022

Témoin d’une partie importante de l’histoire de l’Egypte contemporaine, le Musée Rokn Farouq à Hélouan a fêté cette semaine son vingt-quatrième anniversaire. Focus.

Rokn Farouq, témoin d’une époque fastueuse

Construit en 1942, le Musée Rokn Farouq, situé à Hélouan, a fêté cette semaine son vingt-quatrième anniversaire. Pour célébrer l’événement, une multitude d’activités ont été organisées au sein de l’établissement dont des colloques sur l’histoire du musée et sa construction, ainsi que des ateliers d’art pour les enfants.

Situé à 6km au sud du quartier de Hélouan, sur la corniche du Nil, le Musée Rokn Farouq est un ancien palais qui était utilisé comme lieu de repos pour le roi Farouq. « Le roi Farouq aimait la banlieue de Hélouan connue pour son caractère paisible et son air sec, loin de la pollution et du bruit de la ville. Il a ordonné la construction de ce palais en 1939. Mais ce n’est qu’en 1976 que le palais a été soumis au secteur des musées du Conseil Suprême des Antiquités (CSA) », explique Moëmen Osman, directeur du secteur des musées au CSA. Et d’ajouter que le visiteur de Rokn Farouq découvre le mode de vie intime du roi et de sa famille. Le musée renferme en effet d’innombrables pièces précieuses. « Ce musée a fait l’objet d’une restauration complète en 2016 afin de lui rendre sa beauté d’antan. Il a été ouvert au grand public en 2017 », reprend Osman.

Une fois le grand portail du musée, surmonté du nom du roi Farouq Ier, roi d’Egypte et du Soudan, franchi, le visiteur est ébloui par la verdure qui entoure cet ancien palais royal construit sur 440 m2, dans un style moderne et simple en forme de yacht donnant sur le Nil. L’édifice est entouré d’un vaste jardin de près de 3 feddans. Au centre de ce jardin se trouve un nombre infini de manguiers et de plantes rares remontant à l’époque du roi Farouq, avec une fontaine en marbre blanc de type classique, entourée de quatre sculptures tenant chacune un coquillage d’où jaillit l’eau. Cette résidence royale a été conçue pour les moments de repos mais aussi pour les fêtes privées du roi et de sa famille.

Le premier étage constitue la partie essentielle du musée. Plus de 400 pièces y sont exposées. Il compte 3 grands compartiments: les salles de réception, une salle à manger et les chambres à coucher. Des statues pharaoniques, ainsi que des tables incrustées d’ornementations en ivoire, également de type pharaonique, sont réparties dans les lieux.

Des cadeaux, une cheminée et des statuettes

Parmi les pièces exposées, il y a les cadeaux offerts au roi Farouq, venant des quatre coins du monde. Les étoiles dorées qui décorent les murs de la réception étincellent sous la lumière des lanternes. Dans le salon se trouve une importante collection de répliques du mobilier de Toutankhamon.

Il y a aussi une cheminée en albâtre, une console en marbre, ainsi que des tableaux du roi Farouq, de son père, le roi Fouad, et d’autres membres de la famille royale, ainsi que des statuettes de femmes nubiennes dont l’une porte une robe de style pharaonique, montrant que le roi Farouq était bien le roi d’Egypte et du Soudan. La salle à manger comprend, elle aussi, de nombreuses pièces exposées dont une table pour 10 convives de style Louis XVI, avec deux buffets sur lesquels se trouvent des coffrets incrustés d’ivoire, en plus de quelques statuettes et une boîte à cigarettes en argent. Le plus intéressant est cette peinture rare et précieuse d’un mariage pharaonique sur le mur droit de la salle. « Fasciné par la civilisation égyptienne, le roi Farouq a installé une longue table sur laquelle se trouvent une maquette de l’Allée des sphinx, ainsi que deux autres maquettes des temples de Karnak et de Louqsor », explique Mohamad Elouane, directeur du musée.

Quant à la terrasse du palais, c’est la partie la plus caractéristique du musée avec ses balcons donnant sur le Nil. « Cette terrasse donne une vue agréable du Nil et indique le secret du choix, par le roi Farouq, de cet endroit génial afin d’y construire un lieu de repos qui invite à la détente et à la tranquillité », conclut Elouane.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique