Mardi, 25 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Le retour attendu des touristes russes

Dalia Farouq , Mercredi, 29 juin 2022

Le tourisme en provenance de la Russie a augmenté de 30 %. Un chiffre qui peut doubler avec l’entrée en vigueur de la carte de paiement Mir.

Le retour attendu des touristes russes

La fédération des agences de voyages russe (Rostorizm) a déclaré la semaine dernière que les réservations vers l’Egypte et la Turquie avaient augmenté avec la saison d’été. En fait, cette augmentation fait suite aux sanctions européennes imposées à la Russie. « Les Russes avaient l’habitude de voyager en Europe pendant l’été, mais vu la tension entre la Russie et la plupart des pays européens, il n’y a presque plus de voyage à destination de l’Europe », explique Rami Fayez, membre de la Chambre des hôtels, soulignant que l’Egypte a profité de cette situation pour attirer plus de touristes russes. « Mais il existe un obstacle important qui entrave la vraie relance du tourisme russe vers l’Egypte à l’heure actuelle. Il s’agit du moyen de paiement. Les compagnies des cartes de crédit Visa et Mastercard ont quitté la Russie après la guerre en Ukraine », souligne Fayez. En fait, la Russie utilise actuellement le système de paiement par carte de crédit « Mir », mais celui-ci n’est pas encore appliqué en Egypte. « Les Russes n’ont d’autre choix que d’utiliser de l’argent liquide en Egypte, ce qui est difficile et peu pratique », reprend-t-il.

Les données de réservation de billets de voyage recueillies par Forward Care, une société spécialisée dans les données de voyage, indiquent une augmentation des réservations vers l’Egypte de 30 % au cours de la période comprise entre le 1er juin et le 31 août. Olivier Ponty, vice-président de la société, affirme que l’Egypte a bénéficié de la fermeture de l’Europe face à tout ce qui est russe, mais elle risque de perdre une grande partie de ces touristes à cause du système de paiement qui n’est pas utilisé en Egypte.

Le système Mir prochainement en Egypte

Pour sa part, Mohamed Lotfi, tour-opérateur travaillant sur le marché russe, indique que des négociations se déroulent en ce moment entre le côté égyptien et la Russie, afin de mettre en place le système de paiement « Mir » en Egypte. « Un accord devrait être signé la semaine prochaine, ce qui augmentera le flux touristique en provenance du marché russe », se félicite Lotfi. Il ajoute que cet accord vise à activer l’utilisation des cartes bancaires russes Mir et à les faire approuver par la Banque Centrale d’Egypte (BCE), sans avoir recours au code Swift, ni aux transferts via les sociétés Visa et Mastercard. « Cet accord s’inscrit dans le cadre des services fournis aux touristes russes en visite en Egypte. Ces derniers pourront payer ou retirer de l’argent avec des cartes Mir », assure Lotfi. Et d’expliquer que la Turquie avait conclu un accord similaire avec la Russie en 2015 après l’accident de l’avion russe en Egypte. « La Turquie a beaucoup profité de cet accord. Elle a reçu depuis le début de la guerre en Ukraine près de 3,2 millions de touristes russes », affirme le tour-opérateur. En réalité, 10 pays, dont, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Vietnam et l’Ouzbékistan admettent la carte Mir. L’Algérie, les Emirats arabes unis et la Thaïlande sont en passe de signer des accords avec la Russie, afin de l’approuver.

Eliminer les problèmes

« La mise en vigueur de ce système en Egypte non seulement facilitera les procédures de paiement pour les touristes, mais permettra aussi aux entreprises touristiques égyptiennes de récupérer leurs dettes accumulées auprès des entreprises russes depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine », explique Mohamed Lotfi. Quant à Gamal Abdel-Ghani, membre de la Chambre du tourisme, il estime que l’utilisation du système de paiement Mir dans les hôtels, les centres touristiques et les magasins en Egypte aidera à éliminer les problèmes de paiement auxquels les touristes russes sont confrontés, et contribuera sans doute à la relance du tourisme russe vers l’Egypte. Il affirme également que le ministère du Tourisme et des Antiquités et les Chambres de tourisme déploient des efforts intenses afin d’augmenter le nombre de touristes russes en Egypte. « Les entreprises touristiques russes ont commencé à établir leurs plans visant à augmenter le nombre de vols vers les stations balnéaires de la mer Rouge au cours des prochains jours. Il y aura 14 vols par semaine », indique Abdel-Ghani. Etant donné que le rouble est la devise la plus performante au monde qui a connu des sauts successifs par rapport au dollar, les prix des services touristiques en Egypte sont compétitifs pour les touristes russes à l’heure actuelle. « Les flux touristiques russes vers l’Egypte vont augmenter progressivement après la signature de l’accord Mir, et on retrouvera les taux d’avant la pandémie de coronavirus, surtout que l’Egypte est l’une des destinations préférées pour les touristes russes », conclut Abdel-Ghani.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique