Samedi, 20 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Louqsor, le retour des beaux jours

Nasma Réda, Lundi, 29 novembre 2021

Après la somptueuse cérémonie de l’Allée des béliers, les responsables du tourisme s’attendent à une saison touristique prospère à Louqsor. Une aubaine pour les habitants de la ville.

Louqsor,

Les festivités à Louqsor ne se sont pas limitées à la cérémonie d’inauguration de l’Allée des béliers. Pendant la semaine qui a suivi la grande fête, les citoyens ont continué à célébrer « le retour de Louqsor au bon vieux temps », c’est-à-dire au temps où Louqsor jouissait d’un grand épanouissement touristique. Partout dans les rues et sur la corniche, on pouvait entendre retentir les chansons Baladna Hélwa (notre ville est belle) et Louqsor Baladna (Louqsor, notre ville) jusqu’à l’aube. « C’était un rêve et aujourd’hui il se concrétise », explique Naguib Iskandar, un homme âgé dont la maison côtoie le temple de Louqsor et qui est venu avec sa petite-fille prendre des photos-souvenirs aux côtés des barques dorées commémorant la parade d’Opet.

Une atmosphère de joie règne parmi les habitants de la ville qui espèrent une relance du secteur du tourisme qui est le gagne-pain de la quasi-totalité des citoyens à Louqsor. La ville, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1979, était occupée à 100% par les touristes la veille de la cérémonie et les professionnels du tourisme envisagent désormais une saison touristique exceptionnelle. « Tous les hôtels de Louqsor affichaient complet pour l’inauguration de l’Allée des béliers. De même, deux jours après la cérémonie, l’aéroport et aussi la gare ferroviaire de Louqsor travaillaient à plein régime », explique Mohamad Osman, chef du comité de promotion touristique à Louqsor. Et d’ajouter : « Nous devons absolument préserver cet élan touristique exceptionnel à Louqsor en formant davantage de guides touristiques et des hôteliers pour qu’ils soient prêts à accueillir le flux touristique qui s’annonce au cours de la prochaine période ».

Un musée en plein air

En fait, l’objectif de cette cérémonie majestueuse n’était ni seulement inaugurer l’Allée des béliers ni révéler les travaux de restauration des sites patrimoniaux, mais surtout de déclarer la ville de Louqsor un musée en plein air.

Sur les deux rives ouest et est, on voit de petits bateaux à moteur qui font la navette pour déplacer les touristes vers la Vallée des rois et des reines, le temple d’Hatchepsout, les colosses de Memnon, les temples du Ramesseum et de Habou et autres. « La vallée a toujours ses visiteurs qui viennent découvrir les tombes finement décorées de Toutankhamon, Séthi Ier, Néfertari, ou celles des Ramsès. Mais on espère surtout que la cérémonie des béliers aura un effet positif sur le nombre et la qualité des touristes visitant ces célèbres sites patrimoniaux », explique Mohamad Wahba, directeur de la Vallée des rois, espérant une bonne relance du tourisme. « Avec la réussite de la cérémonie d’inauguration de l’Allée des béliers et l’écho mondial qu’elle a eu, je propose que chaque année, l’Egypte célèbre la fête d’Opet afin qu’elle soit gravée dans les mémoires non seulement des Egyptiens mais aussi du monde entier », souligne l’archéologue Mansour Boreik, qui a fait des recherches approfondies sur l’Allée des béliers en 2005 et qui a eu l’idée de la réaménager pour l’ouvrir au public.

« C’est un grand projet que nous avons achevé avec succès, après de longues années de travail et d’études », déclare pour sa part Moustapha Al-Saghir, directeur des temples de Karnak. Il explique que les travaux de fouille dans la région continueront normalement de même que la restauration et le nettoyage du complexe de Karnak et de Louqsor. « Deux jours avant la parade des béliers, nous avons déterré de nouvelles têtes de statues qui seront restaurées et mises en place », affirme-t-il. Une découverte qui montre que la ville de Louqsor préserve encore beaucoup de trésors et de secrets à dévoiler.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique