Dimanche, 26 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Le tourisme égyptien à la conquête de l’espace !

Dalia Farouk (avec agences), Mardi, 09 novembre 2021

L’annonce du premier voyage spatial pour les touristes en Egypte soulève une multitude de questions sur ce nouveau genre de loisir. Détails.

Les Américains et les Russes, les premiers à faire du tourisme spatial.
Les Américains et les Russes, les premiers à faire du tourisme spatial.

L’ère du tourisme spatial a-t-elle commencé en Egypte ? Apparemment oui, puisque pour la première fois, une agence de voyage annonce l’organisation d’un vol spatial, pour rejoindre les touristes de l’espace envoyés par la société britannique Virgin Galactic dans l’espace.

En fait, l’agence de voyage égyptienne a déclaré, dans une annonce sur son site Internet, que le prix de ce vol spatial est de 7,35 millions de L.E. (467500 dollars américains), après une réduction de 50000 livres égyptiennes (3000 dollars américains). Selon l›annonce, il s’agit de faire un tour à bord du vaisseau spatial Virgin Galactic à une altitude de 300000 pieds (91440 mètres).

Le voyageur peut ressentir l’apesanteur et voir la Terre à partir de 17 fenêtres à bord du vaisseau. Et à travers 16 caméras, il pourra enregistrer tous les moments du vol. La société égyptienne a annoncé 5 dates pour ceux qui souhaitent s›inscrire, pendant les mois de juillet, septembre et décembre 2022, et janvier et mai 2023. Virgin Galactic a été fondée par le milliardaire britannique Richard Branson en 2004. Le vaisseau spatial ailé peut accueillir jusqu’à huit personnes à son bord. Après plus de deux décennies de préparatifs, le voyage dans l’espace est désormais possible pour les touristes.

Un billet d’avion Virgin Galactic permet à son détenteur, quel que soit son âge, de partir en tournée autour de la Terre à bord d’un vaisseau spatial habité de type SpaceShip 2, pouvant accueillir six personnes, en plus du capitaine du vaisseau, et d’accéder à une formation de pilotage.

SpaceShip 2 a effectué plus de 20 vols d’essai, dont 3 ont atteint l’espace et ont fait de 5 employés de Virgin Galactic des astronautes. La société veut attirer des milliers de voyageurs spatiaux au cours des prochaines années.

Trois jours de formation

Selon Virgin Galactic, une formation pour les futurs touristes spatiaux est nécessaire. « Le National Aerospace Training and Research Center a déjà formé près de 400 futurs passagers pour leurs voyages avec Virgin Galactic », a déclaré à l’AFP Glenn King, le directeur de la formation aux vols spatiaux. La formation de trois jours comprend une matinée d’enseignement théorique et un entraînement à l’usage d’une centrifugeuse pour simuler les forces gravitationnelles, a indiqué l’agence de presse.

En outre, les personnes qui souhaitent voler sur SpaceShip2 seront examinées par des médecins spécialisés pour s’assurer de leur forme physique et de leur santé. Pour les personnes ordinaires, l›apesanteur et les vols longs peuvent être très accablants. Aller dans l›espace est une expérience difficile pour le corps humain. C›est pourquoi les entreprises qui tentent de vendre des voyages s›inspirent de la NASA et mettent en place des programmes d›entraînement rigoureux pour les voyageurs potentiels, afin d›atténuer l›atrophie musculaire et la perte osseuse qui, selon les études, peuvent survenir lors de voyages hors de l›atmosphère.

Sirisha Bandla, vice-présidente des affaires gouvernementales de Virgin Galactic, a déclaré que les clients arriveront quelques jours avant leur vol pour la formation. « Il s’agit à la fois de parler du système de sécurité, de la façon de s’attacher et de se lever de son siège, a-t-elle expliqué. Et de se préparer mentalement au voyage de manière à ce que, lorsqu’ils seront dans la microgravité, ils prennent le temps de regarder par les fenêtres et profiter du vol spatial ».

Mohamad Obayda, membre de la Chambre du tourisme, estime qu’en Egypte, il faudrait beaucoup de temps pour vendre ces voyages vers l’espace. « Les billets de voyage sont très chers. En plus, les dangers de ce genre de voyages sont encore inconnus. D’habitude, les Egyptiens ont peur des nouvelles aventures », conclut Obayda .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique