Jeudi, 18 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Reprise du tourisme : Doucement mais sûrement

Dalia Farouq, Mardi, 22 juin 2021

Après une année morose de par le monde, le secteur du tourisme regagne peu à peu des couleurs. L’Egypte ne fait pas exception.

Reprise du tourisme : Doucement mais sûrement

Malgré la baisse de 83 % des arrivées de touristes internationaux dans le monde entier au cours du premier trimestre de 2021, un nouveau rapport de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), publié le 2 juin, sème un peu d’espoir en montrant des signes du retour de la confiance des touristes par rapport au voyage. Selon ce rapport, les vastes campagnes de vaccination contre le Covid-19 tenues dans les quatre coins du monde et la levée des restrictions de voyage dans plusieurs pays sont les raisons de l’optimisme. « Il existe un volume considérable de demande sur le voyage et nous voyons la confiance revenir peu à peu. Les vaccinations seront cruciales pour la reprise, mais il nous faut améliorer la coordination et la communication et faire en sorte que le dépistage soit plus facile et plus abordable dans l’optique de voir repartir le tourisme pour la saison estivale dans l’hémisphère nord », souligne Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l’OMT. D’après le rapport, les destinations du monde entier ont reçu 180 millions d’arrivées internationales en moins par rapport au premier trimestre de l’an dernier. L’Asie Pacifique a continué d’afficher les plus bas niveaux d’activité, faisant une chute de 94 % des arrivées internationales sur ces trois mois. L’Europe a eu la deuxième plus forte baisse (-83 %), suivie de l’Afrique (-81 %), du Moyen-Orient (-78 %) et des Amériques (-71 %). Ceci fait suite à la chute de 73 % des arrivées de touristes internationaux dans le monde enregistrée en 2020, qui en a fait la pire année de l’histoire pour le secteur.

L’Organisation onusienne avait appelé les Etats membres à coordonner leurs actions dans le but de mettre des protocoles régionaux communs garantissant des voyages sûrs pour leurs citoyens à l’intérieur de la même région, à l’exemple de l’Union européenne qui a annoncé la mise en place d’un certificat sanitaire européen à partir du ler juillet. Ce passeport sanitaire européen permettra de justifier la prise d’un vaccin contre le Covid-19, d’un test négatif ou d’une immunité à la suite d’une infection. Doté d’un QR Code, il pourra être inclus dans un smartphone ou sur un document papier. Dans le même contexte, les membres de la Commission régionale de l’OMT pour le Moyen-Orient ont convenu, lors de la réunion annuelle tenue à la fin du mois dernier à Riyad en Arabie saoudite, d’élaborer un protocole commun pour la reprise des voyages sûrs dans toute la région.

La vaccination, clé de la reprise

Reprise du tourisme : Doucement mais sûrement
Préparatifs pour l’accueil de touristes étrangers.

Ce même optimisme règne aussi en Egypte même si l’année 2020 a été quasiment une année sans touristes, ici comme dans le monde entier. Au lieu des 15 millions de voyageurs attendus en Egypte, seuls 3,5 millions de touristes ont visité le pays en 2020. Les recettes ont également chuté de 13 milliards de dollars pour atteindre uniquement 4 milliards de dollars en 2020. Cependant, les autorités égyptiennes semblent être plus confiantes pour l’année en cours. Le ministre du Tourisme et des Antiquités, Khaled El-Enany, estime que 2021 est le début du redressement du secteur du tourisme après la crise engendrée par la pandémie de coronavirus qui a ruiné l’industrie du tourisme dans le monde entier. « Le nombre de touristes qui voyagent vers l’Egypte augmente à pas ralentis d’un mois à l’autre. En avril dernier, on a reçu plus de 500 000 touristes, soit 3 fois plus que le nombre enregistré en janvier dernier. Si cela continue, on table sur 6 millions de touristes sur la totalité de l’année 2021 », estime El-Enany. A noter que l’Egypte a reçu au cours des cinq premiers mois de cette année près de 2 millions de touristes. « Nous espérons que les chiffres augmenteront dans un avenir proche avec l’ouverture de certains pays et l’assouplissement des restrictions, notamment dans les pays arabes, en Europe et en Russie », affirme le ministre égyptien du Tourisme et des Antiquités.

Reprise du tourisme : Doucement mais sûrement
Les premiers touristes de retour en Egypte, en attendant une vraie reprise.

La vaccination est le mot-clé pour la reprise du tourisme à la fois en Egypte et dans le monde entier. Pour ce, l’Egypte table sur les campagnes de vaccination destinées aux employés du secteur du tourisme, afin de relancer ce secteur crucial pour l’économie égyptienne. Ainsi, pour soutenir le secteur et récupérer la confiance des amoureux de l’Egypte, les autorités ont donné la priorité du vaccin aux travailleurs de l’industrie du tourisme. « On vient de terminer la vaccination de tous les travailleurs du secteur du tourisme dans les destinations balnéaires de la mer Rouge et du Sud-Sinaï, surtout que ces endroits accueillent environ 65 % des touristes venant en Egypte. On poursuit la campagne dans les autres destinations touristiques pour couvrir dans quelques semaines la totalité des sites touristiques en Egypte. Sans oublier certainement les mesures hygiéniques et sanitaires préventives contre le Covid-19 appliquées rigoureusement dans tous les sites touristiques en Egypte de même que dans tous les aéroports », souligne El-Enany. Egalement optimiste, Ghada Chalabi, vice-ministre du Tourisme et des Antiquités, estime que les campagnes de vaccination répandues de par le monde contribueront aussi à la relance du tourisme en Egypte. « Les personnes vaccinées et originaires de Russie, d’Allemagne, des Etats-Unis, du Japon, de Chine, voire des autres pays émetteurs du tourisme en Egypte, pourront facilement venir », explique Chalabi, en ajoutant que les recettes touristiques pourraient atteindre cette année de 6 à 7 milliards de dollars.

Pour sa part, Elhami Al-Zayat, ancien président de l’Union des chambres du tourisme, estime qu’il est encore très tôt de parler de relance d’un secteur qui a été presque paralysé pendant plus d’un an et demi. « Je vois tout de même une lumière au bout du tunnel. Mais on ne pourra pas parler d’une véritable reprise avant la saison 2023-2024 », lance Al-Zayat. Avant d’ajouter que les responsables du tourisme en Egypte ont beaucoup à faire actuellement pour préparer le terrain pour un retour en masse des touristes. « On doit lancer les campagnes de promotion du tourisme égyptien le plus tôt possible auprès des marchés potentiels, comme les Américains et les Canadiens qui n’imposent pas de restrictions sur les voyages, en plus des marchés connus comme l’Ukraine et la Russie qui viennent de lever toutes les restrictions sur les voyages vers l’Egypte, y compris les vols charters vers les destinations balnéaires de la mer Rouge. Ainsi, on pourra réserver une place privilégiée sur les programmes des grands tour-opérateurs du monde. En outre, on doit réviser et maintenir les infrastructures touristiques et entraîner les cadres touristiques afin de garantir un bon niveau de services offerts aux touristes », conclut Al-Zayat.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique