Dimanche, 26 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Saint-Bedaba rouvre ses portes

Nasma Réda, Mardi, 05 novembre 2019

Après 5 ans de travaux de restauration, le monastère de Saint-Bedaba, dans le gouvernorat de Qéna, est prêt à accueillir de nouveau les fidèles et les visiteurs.

Saint-Bedaba rouvre ses portes
L'architecture du monastère Saint-Bedaba a retrouvé sa beauté d'antan.

Au sommet d’une petite colline de la rive ouest de la ville de Nag Hamadi, à 700 km au sud du Caire, l’imposant monastère de Saint-Bedaba, du nom d’un martyr copte du IIIe siècle, se dresse au milieu des champs. En forme rectangulaire, le monastère renferme trois églises dont la plus importante et plus ancienne est dédiée à Bedaba, évêque du village de Qaft, tué lors de la persécution des chrétiens par les Romains entre 303 et 311 de notre ère. Cette église comprend 5 autels dont un est consacré à l’évêque lui-même, et les autres aux martyrs Abou-Séfein, Boqtor Al-Roumani, Archange Michel et saint Jean-Baptiste. Alors que la deuxième église, qui est dédiée à la Vierge Marie, se compose de 3 autels. La troisième et dernière église est celle du martyr Cidaros, qui ne comprend qu’une seule chapelle et une salle de prière. « C’est en 2014 que le ministère des Antiquités a commencé les travaux de restauration du monastère qui sont financés par l’administration du monastère », déclare Waad Abdel-Aal, chef du secteur de projets au ministère des Antiquités, chargé des travaux de restauration du monastère. « On a consolidé les murs où apparaissaient de graves fissures, on les a réparés avec le même matériel utilisé à l’origine, afin de préserver les caractéristiques architecturales des bâtiments », explique-t-il, ajoutant que les travaux de restauration consistaient aussi à isoler le sol du monastère, afin de le protéger de l’humidité et de la chaleur, de restaurer les motifs et les meubles en bois, également de renforcer et nettoyer le plafond de tous les édifices. « Un nouveau système d’éclairage a été installé et on a restauré la baptistère antique, située au nord-ouest du monastère qui est fréquentée souvent lors des rituels de l’épiphanie », souligne Abdel-Aal.

Saint-Bedaba rouvre ses portes
La façade du monastère Saint-Bedaba restaurée.

Vu l’importance du monastère de Bedaba, il a été classé en 1992 sur la liste du patrimoine égyptien. Le plus ancien édifice du monastère est la cellule de l’évêque Bedaba, qu'il a conçu au cours du IIIe siècle de notre ère, pour ses prières. Quant à son église, c’est la mère de l’empereur romain Constantin II qui l’a réédifiée au IVe siècle, car celle-ci était quasi détruite.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique