Mercredi, 24 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Les armes du prince Tawfiq à l’honneur

Doaa Elhami, Lundi, 07 octobre 2019

Le musée Manial Palace célèbre, tout au long du mois, la victoire de la guerre du 6 Octobre, au travers de l'exposition « Garde l’arme éveillée ». Des armes du prince Mohamad Ali Tawfiq conser­vées au musée y sont présentées pour l’occasion.

ر

18 armes de différents types et deux cos­tumes militaires constituent l’exposi­tion « Garde l’arme éveillée », orga­nisée par le musée Manial Palace, à l’occasion des festivités de la victoire de la guerre du 6 Octobre. Inaugurée le 3 octobre, cette exposition, dont la collection est soigneusement sélec­tionnée, sera visible tout au long du mois d’octobre. « Bien que des cen­taines d’armes soient conservées dans les dépôts, nous avons seule­ment sélectionné 18 pièces pour être exposées », explique Hadir Adel, chef du département des expositions au musée, précisant que les pièces expo­sées sont des armes d’attaque répar­ties en trois groupes: les armes à feu, comme les carabines d’argent et leurs fourreaux; les armes blanches, à l’instar des épées, dont les lames peu­vent être droites et arquées, des dagues qui varient de taille et de forme. Les manches de ces dagues étaient fabriqués en ivoire, en os ou en pierre précieuse. C’est l’exemple de la dague exposée dont la lame sur laquelle sont inscrits des versets cora­niques. Quant au manche, il est cou­vert d’argent et d’ivoire. Les armes blanches comprennent aussi des cou­teaux. Le troisième groupe des pièces exposées sont un ensemble de haches d’honneur utilisées pour garder les souverains et les membres de la famille alide. Plusieurs des armes exposées sont ornées de versets du Coran comme l’épée orientale à la lame arquée, d’autres sont incrustées de pierres précieuses, à l’exemple du couteau d’acier dont la lame est ornée de motifs botaniques dorés et incrus­tée de petits chatons de topaze rouge. Certaines armes blanches sont accompagnées de leurs fourreaux de velours ou en acier argenté. D’après Hadir Adel, le prince Mohamad Ali Tawfiq achetait des armes, les faisait fabriquer ou celles-ci lui étaient offertes. D’ailleurs, bien que les objets exposés soient des armes d’at­taque, elles sont aussi des armes d’honneur. « C’est-à-dire que le prince Mohamad Ali Tawfiq les utili­sait au cours des festivités et des événements officiels », souligne Adel.

Pour expliquer au visiteur l’utili­sation des armes d’honneur pendant l’époque alide, l’exposition pré­sente le costume militaire du prince Ahmad Réfaat, frère aîné du khé­dive Ismaïl et prince héritier du wali Saïd pacha, noyé prématuré­ment. « C’est l’unique costume du prince Ahmad Réfaat conservé à Manial Palace », souligne Hadir Adel. Il s’agit d’un costume beige avec une ceinture. Le visiteur remarque une petite sacoche en cuir noir ornée du croissant et de l’étoile, l’emblème de l’empire ottoman, dans laquelle le prince conservait les munitions et les fusils. Cette tenue se complète avec une épée en métal dont le fourreau est aussi en métal. Le deuxième costume appartient à l’un des grands officiers de l’armée. En bleu foncé, ce costume est orné de deux rangs de 6 boutons de cuir ornés du slogan de l’Empire ottoman. Le col et les bracelets sont brodés de filets dorés. « Cela a pris beaucoup de temps pour nettoyer et restaurer ce costume, surtout les bracelets de la manche. Les filets dorés étaient en très mauvais état, ce qui exigeait un traitement avec une extrême pré­caution », souligne Réhab Gomaa, chef du département de restauration au musée. L’exposition « Garde l’arme éveillée » transmet le visi­teur dans une ambiance historique pleine d’élégance, de fierté et de victoire .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique