Mercredi, 19 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Les catacombes de Kom Al-Choqafa

Mardi, 14 mai 2019

Mêlant les styles égyptien, romain et grec, les catacombes de Kom Al-Choqafa sont les plus célèbres et les plus importantes tombes de l’époque gréco-romaine à Alexandrie.

Les catacombes de Kom Al-Choqafa
Un buste gréco-romain exposé au musée ouvert.

Les catacombes de Kom Al-Choqafa remontent au Ier siècle. Il s’agit d’un cimetière qui a été utilisé jusqu’au IVe siècle. La région a pris le nom de Kom Al-Choqafa, qui signifie en grec ancien « monticule de tessons », car des pièces de poteries brisées y étaient entassées dans les catacombes. Celles-ci sont construites de tombes et de chambres creusées dans les roches sur trois niveaux sous la surface de la terre, jusqu’à 35 m de profondeur. Les architectes ont adopté dans leur construction une approche gréco-romaine, tout en s’inspirant de la fusion des styles pharaonique et grec qui étaient en vogue à Alexandrie. Ces galeries souterraines à Alexandrie ont été nommées « catacombes », en référence aux catacombes chrétiennes de Rome, dont la conception est très similaire. Les catacombes d’Alexandrie étaient probablement une tombe privée à l’origine, réaménagée plus tard en cimetière public. Elles comprennent un escalier en colimaçon, une rotonde, un triclinium (ou salle de réception), un vestibule, une antichambre et la chambre funéraire avec trois alcôves abritant chacune un sarcophage. Les catacombes renferment également un grand nombre de cavités taillées dans la roche, où sont conservés des cercueils.

D’après la légende, un âne tirant une charrette remplie de pierres provoqua par accident l’effondrement du sol et atterrit dans une fosse. Cet âne découvrit ainsi, du moins si l’histoire est vraie, l’un des sites les plus splendides de toute l’histoire, à savoir Kom Al-Choqafa, des catacombes d’une magnificence incomparable dans le monde antique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique