Samedi, 02 mars 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Opération séduction à Dubaï

Dalia Farouq, Mardi, 07 mai 2019

L’Egypte a participé, la semaine dernière, à la 26e édition du Marché arabe du voyage, organisé à Dubaï par Reed Exhibitions. Une présence nécessaire pour attirer davantage de touristes aisés, notamment pour le mois du Ramadan.

Opération séduction à Dubaï
La ministre égyptienne lors de l'inauguration du pavillon égyptien.

Plus de 2 800 exposants, venus de 150 pays, et plus de 40 000 visiteurs ont participé au plus grand Salon touristique du Moyen-Orient, au World Trade Center de Dubaï, la semaine dernière.

L’Egypte, présente, a accueilli les visiteurs de l’Arabian Travel Market (ATM) dans son pavillon, au slogan accrocheur : « Ton Ramadan est chez nous ». « Nous avons saisi l’occasion de la tenue du Salon touristique ATM, le plus grand au Moyen-Orient, pour promouvoir le tourisme égyptien, notamment dans les pays du Golfe », a expliqué la ministre égyptienne du Tourisme, Rania Al-Machat.

Depuis le mois d’avril dernier, une campagne de promotion a été lancée par le ministère du Tourisme, en vue d’attirer encore plus de visiteurs en provenance de la région du Golfe, surtout pendant le mois du Ramadan et les vacances d’été qui correspondent à la haute saison du tourisme arabe en Egypte.

A coups de publicités dans les médias arabes et sur les réseaux sociaux, d’offres spéciales et de facilités pour les vols directs, tout est mis en oeuvre pour vendre la destination Egypte. « Les bonnes recettes du tourisme arabe, au cours des derniers mois, nous ont encouragés à lancer cette nouvelle campagne ciblée sur ce marché, afin d’inviter ces touristes à venir en Egypte durant le mois de jeûne et profiter de toutes les célébrations culturelles, artistiques et spirituelles qui s’y déroulent. En outre, les touristes arabes peuvent aussi, durant les vacances d’été, séjourner dans les stations balnéaires de la mer Rouge », explique Rania Al-Machat, avant d’ajouter que ce marché a toujours été intéressant pour l’Egypte, car ces touristes dépensent beaucoup.

Les Saoudiens, premiers visiteurs arabes

Selon les chiffres du ministère du Tourisme, près de 30 % des arrivées internationales en Egypte viennent de la région arabe. En 2018, plus de 3 millions de touristes arabes ont voyagé en Egypte. Ceux de l’Arabie saoudite, au nombre de 909 000, viennent en tête, suivis par ceux des Emirats arabes unis, puis des Koweïtiens.

Mamdouh Kamal, tour-opérateur travaillant sur le marché arabe, assure que ces bonnes recettes sont le fruit des efforts déployés par le ministère du Tourisme ainsi que des tour-opérateurs eux-mêmes au cours des trois dernières années, qui ont mis en place des offres compétitives. « Mais l’augmentation des vols directs et des Charters entre les différentes villes arabes comme Riyad, Djeddah, Abou-Dhabi et Koweït City et les destinations balnéaires égyptiennes comme Charm Al-Cheikh, Hurghada et Marsa Alam est nécessaire pour répondre aux besoins croissants de ce marché. La ministre du Tourisme doit négocier cette affaire avec le ministre de l’Aviation, afin de la régler avant le début de la saison », lance Kamal.

Voyager en 3D

Au salon de Dubaï, les visiteurs du pavillon égyptien ont donc pu noter la relance du secteur du tourisme en Egypte, déjà amorcée et qui se confirme cette année. « Les indices du premier trimestre de l’année en cours indiquent une hausse du nombre de touristes arabes voyageant en Egypte. Une tendance croissante qui témoigne de la capacité du secteur touristique à se redresser chaque jour davantage », souligne Ahmad Youssef, président de l’Organisme de la promotion touristique, ajoutant que le pavillon égyptien à l’ATM reflète la nouvelle stratégie de l’Egypte pour le développement du secteur du tourisme qui est à la fois basé sur le développement technologique et le développement du tourisme durable.

Basé sur des technologies modernes et interactives, le pavillon égyptien à l’ATM ne passait pas inaperçu grâce à une reproduction de la statue colossale du roi Ramsès II, projeté en hologramme. « Avec des lunettes 3D, les visiteurs ont pu vivre l’expérience du tourisme en Egypte. La magie de la nature et de la civilisation égyptienne les a déjà fait rêver », a conclu le président de l’Organisme de la promotion touristique.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique