Dimanche, 16 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Le Serapium et ses momies de taureaux

Nasma Réda, Mardi, 02 octobre 2012

Le serapium

Le Serapium fut découvert en 1851 par l’égyptologue français Auguste Mariette, fondateur du premier service des Antiquités égyptiennes. Passionné de momies égyptiennes, Mariette a utilisé tous les moyens à son service pour découvrir ce site, après des essais déjà entrepris par le géographe grec Strabon et le grand voyageur italien Giovanni Gemelli-Careri.

Mariette décide de fouiller dans cette partie nord de Saqqara recouverte de dunes. Il tombe rapidement sur un petit sphinx à moitié ensablé menant au fameux Serapium. Au fil des jours, il découvre une centaine de petits sphinx, puis parvient à un petit temple. C’est là qu’il trouve la fameuse statue du scribe assis, qui se trouve actuellement au Louvre, et une statue du dieu Bès, dont le nom signifie « être initié, naître ».

Le 12 novembre 1851, il trouve la véritable entrée des catacombes du Serapium. Mariette doit utiliser des explosifs pour percer le roc de l’entrée scellée. Il pénètre alors dans une longue galerie contenant des niches et des stèles ainsi que 24 chambres contenant chacune un énorme sarcophage de granit sombre. Ces sarcophages n’étaient pas de taille humaine : il fallait gravir un petit escalier de huit marches pour arriver à la hauteur du couvercle. Chaque sarcophage, creusé dans un bloc de granit, mesure 4 m de long, 2,30 m de large et 3,30 m de haut, et pèse environ 80 tonnes.

Ces énormes sarcophages ont été retrouvés vides, sans aucune momie de taureau. Mariette continua à fouiller, puis découvrit l’année suivante d’autres galeries encore plus anciennes, datant de l’époque de Ramsès II (XIXe dynastie), où se trouvaient 28 momies d’Apis, mais dans de petits caveaux et des sarcophages de bois correspondants à la taille des momies de taureaux.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique