Jeudi, 20 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Le mastaba de Mérérouka, les plus beaux reliefs de l’Ancien Empire

Nasma Réda, Mardi, 02 octobre 2012

Mérérouka

Mérérouka était l’un des vizirs du pharaon Téti. Il épousa l’une des filles du roi, Seshséchet II, avec laquelle il eut un fils nommé Méri-Téti. Le mastaba de Mérérouka fut le plus grand d’Egypte en raison de ses nombreuses salles. Mérérouka le bâtit au nord de la pyramide de son maître et beau-père. Il renferme les plus beaux reliefs peints de l’ancien Empire. Situé sur le complexe funéraire, ce mastaba fut découvert en 1893. Il contient toutes les dépouilles de la famille du roi de Mérérouka.

Le mastaba comprend 32 salles funéraires toutes décorées de fresques et de reliefs. Dans une corniche, se trouve une fausse statue de Mérérouka : l’original étant désormais conservée au musée du Caire. Les dessins à l’intérieur décrivent la vie quotidienne et les animaux de la région. De grandes scènes montrent les travaux des champs depuis le semis jusqu’à la récolte.

Outre leur aspect descriptif, ils symbolisent par la succession des scènes les saisons qui rythmaient la vie au bord du Nil. Le reste du mastaba est occupé par d’autres salles et des magasins vierges de tout ornement. On y trouve une stèle en granit rouge placée au fond d’une pièce précédant la grande salle à piliers ainsi qu’un serdab qui contenait autrefois une statue de Mérérouka. La complexité et le décor du monument en font l’un des exemples les plus aboutis et achevés des tombes de courtisans de l’Ancien Empire.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique