Jeudi, 30 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

L’Egypte courtise les touristes arabes

Dalia Farouq, Mardi, 22 mai 2018

Près de 20 % des touristes visitant l’Egypte viennent des pays arabes. A l’occasion du Ramadan, qui coïncide avec le début des vacances d’été, le ministère du Tourisme lance une campagne en vue d’attirer encore plus de visiteurs en provenance de la région du Golfe.

L’Egypte courtise les touristes arabes
Les touristes arabes sont toujours les bienvenus en Egypte.

Vols directs, offres spéciales, campagne sur les réseaux sociaux, tels sont les efforts déployés par les responsables du secteur touristique dans le but d’inciter les touristes arabes à venir passer le Ramadan en Egypte, le mois du jeûne coïncidant cette année avec le début des vacances d’été. « Les bonnes recettes du tourisme arabe au cours des derniers mois nous encouragent à inviter les touristes arabes à opter pour l’Egypte, afin d’y passer leurs vacances », explique Rania Al-Machat, ministre du Tourisme. En fait, ces bonnes recettes sont le fruit de l’intérêt particulier accordé par le ministère du Tourisme aux marchés arabes. Elles témoignent, de même, de l’importance de ces marchés : globalement parlant, près de 20 % des touristes que reçoit l’Egypte viennent des pays arabes, notamment des Emirats arabes unis, de l’Arabie saoudite et du Koweït.Al-Machat avait saisi l’occasion de la tenue du salon touristique Arabian Travel Market (ATM) à Dubaï, fin avril dernier, pour promouvoir le tourisme égyptien, notamment dans les pays du Golfe. A noter que ce salon, le plus grand de la région, a regroupé plus de 2 700 exposants venus de 150 pays.

Nouvelle stratégie

La ministre du Tourisme souligne qu’une nouvelle stratégie visant à promouvoir le tourisme arabe a été adoptée. « Des mesures seront prises pour faciliter les voyages des touristes arabes, comme l’octroi de visas à l’aéroport », explique-t-elle. Sarwat Mohamad, tour-opérateur, déclare, quant à lui, que des offres intéressantes seront annoncées et resteront valables tout au long de l’été. Il s’agit de réductions sur les billets d’avion et de forfaits compétitifs offerts par plusieurs agences de voyages et tour-opérateurs. « Mais l’augmentation des vols directs entre Abu-Dhabi, Koweït City et Riyad et Charm Al-Cheikh, Hurghada et Marsa Alam sera aussi nécessaire pour répondre aux besoins des marchés arabes. On négocie actuellement ces questions avec les responsables du ministère de l’Aviation », explique Mohamad.

Selon ce dernier, la demande relative aux stations balnéaires de la mer Rouge croît de plus en plus. « La nouvelle génération de touristes arabes diffère beaucoup des anciennes générations, qui visitaient principalement Le Caire et logeaient dans des appartements. Aujourd’hui, on préfère les stations balnéaires et les hôtels », affirme Mohamad. Selon les chiffres du ministère du Tourisme, 2,9 millions de touristes arabes ont visité l’Egypte en 2017, soit une hausse de plus de 50 % en comparaison avec 2016.

En outre, les indices du premier semestre de l’année en cours indiquent eux aussi une hausse de 30 % en comparaison avec la même période de l’année dernière. Des chiffres prometteurs, qui témoignent de la capacité du secteur touristique à se redresser assez rapidement.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique