Mardi, 25 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

La synagogue de Menasha déclarée patrimoine

Samar Zarée, Mardi, 24 octobre 2017

Dans le cadre d’un large projet visant à protéger le patrimoine juif d’Alexandrie, le ministère des Antiquités vient d'inscrire la synagogue de Yaacoub Menasha sur la liste du patrimoine égyptien.

La synagogue de Menasha déclarée patrimoine
La salle principale de la synagogue. (Photo : Ministère des Antiquités)

Vieille de 160 ans, la synagogue de Yaacoub Menasha est l’un des bâtiments historiques qui dominent la place Manchiya au centre d’Alexandrie. C’est, en fait, l’un des monuments juifs les plus remarquables et les plus anciens. Les juifs ont considérablement enrichi l’économie de la ville à l’ère de Mohamad Ali pacha au XIXe siècle.

Fermée depuis l’agression tripartite contre l’Egypte en 1956, la synagogue vient d’être inscrite sur la liste des antiquités égyptiennes sur une décision du ministère des Antiquités. « Considérée comme l’une des plus anciennes d’Egypte, cette synagogue a été construite en 1860 sous le khédive Ismaïl pacha, place des consuls (l’actuelle Manchiya), afin d’accueillir les juifs qui voulaient pratiquer librement leurs rites », déclare Mohamad Métwalli, directeur des monuments islamiques, coptes et juifs d’Alexandrie. Et d’ajouter : « Le bâtiment qui est en bon état de conservation est formé de deux étages et a une forme rectangulaire. Il est entouré d’un vaste jardin. La simplicité et le luxe caractérisent le style architectural de la synagogue. La salle principale comporte deux lignes de fenêtres avec des verreries qui aident à éclairer l’intérieur. Le sol du premier étage est revêtu de briques et le plafond est orné de dômes croisés. La grande terrasse du deuxième étage a été rénovée et élargie en 1912 pour accueillir un grand nombre de femmes ».

La synagogue de Menasha déclarée patrimoine
La façade de la synagogue de Menasha. (Photo : Ministère des Antiquités)

La décision du ministère des Antiquités d’inscrire plusieurs monuments juifs sur la liste du patrimoine confirme l’intérêt accordé par le ministère aux antiquités égyptiennes sans tenir compte de leur affiliation religieuse. L’inscription de la synagogue sur la liste du patrimoine intervient quelques jours après celle de trois célèbres cimetières juifs situés dans la région est d’Alexandrie : Chatbi 1, Chatbi 2 et Azarita.

L’Egypte comptait jusqu’en 1930 près de 78 synagogues dont 20 à Alexandrie. Aujourd’hui, il ne reste à la ville côtière que 5 synagogues dont la plupart sont fermées, comme Menasha, construite en 1860 dans le quartier de Manchiya, Eliyahu Hazan, bâtie en 1928 dans le quartier de Sporting, et la synagogue de Green, bâtie en 1901 à Moharram Bey.

Qui est Yaacoub Menasha ?

Juif d’origine espagnole, Yaacoub Menasha est le premier chef de la communauté juive en 1890. Sa famille est l’une des plus célèbres de l’élite aristocratique juive d’Alexandrie. Ses ancêtres ont vécu d’abord au Caire, puis à Alexandrie, où ils ont été les premiers à cette époque à exercer le métier de banquiers, que le père embrassa à son tour. « La famille Menasha a laissé plusieurs empreintes juives à Alexandrie. A part la construction de la synagogue, elle a édifié des écoles, des palais et un hôpital qui existent tous jusqu’à présent dans le quartier de Moharram Bey au centreville d’Alexandrie. Il existe même une rue qui porte leur nom dans le même quartier où vivait la famille », raconte l’archéologue Mohamad Tawfiq.

Les deux palais de la famille Menasha, bâtis en 1885, existent toujours à Moharram Bey. Leur décoration interne, surtout celle du plafond et des murs, forme des tableaux artistiques particuliers. L’un des deux palais sert de dépôt au ministère de l’Education et souffre de négligence, alors que l’autre a été offert au gouvernement par le propriétaire lui-même avant sa mort et qui est maintenant le Musée des beaux-arts d’Alexandrie, regroupant des sculptures et des peintures de grands artistes de par le monde.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique