Jeudi, 30 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Promenade au pays des couleurs

Doaa Elhami, Mardi, 11 avril 2017

L’exposition botanique Fleurs du printemps se tient au jardin historique d’Al-Ormane, à Guiza, jusqu’au 3 mai. Elle attire à la fois les spécialistes, les simples visiteurs et les touristes. Tournée.

Promenade au pays des couleurs
(Photo : Dooa Elhami)

Se balader au beau milieu du Caire loin du bruit, de la pollution et à un prix réduit, c’est rare, mais possible. L’exposition Fleurs du printemps offre cette chance. Une excursion pour tous ceux qui veulent jouir d’une verdure florissante. Inaugurée le 18 mars dans le jardin historique d’Al-Ormane, situé à proximité de l’Université du Caire, l’exposition s’étale sur 28 000 m2. « Soit 25 m2 de plus que l’année dernière », explique le botaniste Sayed Khalifa, chef du secteur de l’orientation culturelle au ministère de l’Agriculture. Selon lui, le nombre d’entreprises participantes dépasse les 150, représentant une diversité considérable d’espèces de plantes, d’arbres rares, de plantes d’ombre, de décoration, de fleurs, d’une variété de cactus.

Promenade au pays des couleurs
(Photo : Dooa Elhami)

L’exposition s’ouvre sur un cercle, plein de pots de fleurs rose étalés sur 3 degrés. L’endroit favori des visiteurs fans de selfies. L’exposition se compose de plusieurs pavillons. Certains vendent des plantes et des arbres décoratifs. « Nous sommes spécialisés d’ornementation des jardins publics et privés », souligne le botaniste Magdi. Il expose aussi le mobilier d’extérieur comme les chaises et tables en bambou, en bois et en plastique, des balançoires et des fontaines en forme de volailles et d’animaux. Le visiteur y trouve encore des lanternes qui conviennent à la verdure de plein air. « J’ai besoin de l’agrostis pour couvrir le terrain de mon jardin », demande une dame à Magdi, qui l’a orientée à son voisin.

Le visiteur rencontre les fleurs de toutes les couleurs, blanche, rouge, jaune, rose, bleue de tous les degrés. Certaines espèces sont bicolores, blanches ou rose avec du marine, ou encore jaunes avec des taches marron, donnant l’impression d’un visage souriant, d’autres violet ou rouge avec des lignes blanches. Les fleurs de certaines espèces de cactus attirent beaucoup de visiteurs, à l’exemple de Khouloud et Amira. Etudiantes à l’Université d’Al-Azhar, elles visitent l’exposition pour la première fois. « Toute cette verdure en plein milieu du Caire. C’est génial », dit Khouloud, le sourire aux lèvres. Toutes les deux sont surprises de voir des cactus qui poussent de belles fleurs. Amira préfère acheter un pot pour son petit frère. Le prix du petit pot est de 90 L.E. « C’est trop », mais il est importé. Par contre, Amira a acheté un pot de fraises « à 5 L.E. seulement ».

Des fruits et des légumes aussi

Promenade au pays des couleurs
(Photo : Dooa Elhami)

Chaque pavillon tente de rivaliser avec les autres pour attirer le plus de visiteurs. L’un est entouré d’arbres, avec au centre des jardinières plus petites, qui ont pris plusieurs formes : rectangulaire, ovale, avec des pots fleuris aménagés en croissant. Les fleurs de certains pavillons sont composées en rangs insérés de lanternes. Même les pavillons de la culture des légumes ont respecté la composition florale. Beaucoup de visiteurs se baladent à la recherche de cette culture. « J’aimerais cultiver le toit de ma maison avec les tomates, poivres, concombres, laitues, aubergines … », dit un visiteur à Essam Ramadan, qui expose les pots de toutes ces espèces. Le botaniste explique à son client les précautions à prendre afin que son projet réussisse. Selon Ramadan, ces conseils comprennent la quantité d’eau et les horaires d’arrosage, les soins de la terre, et surtout, la composition florale. « Notre aide est disponible toute l’année », reprend le botaniste. De même, l’exposition offre aux endroits fermés des plantes et des fleurs d’ombre pour ceux qui aiment l’ornement végétal. Les botanistes se servent alors des bouteilles d’eau, des jarres ou des vases, ou encore des boîtes de tourtes et de sucreries comme des pots, afin de cultiver les plantes d’ombre. Autant d’astuces pour inciter les visiteurs à les acheter.

Des manguiers, goyaviers, bananiers ... Tous les arbres fruitiers sont aussi disponibles sans exception. Il ne faut pas encore oublier les pots de menthe, basilic, romarin, thé vert, marjolaine, camomille … qui y sont fréquemment rencontrés et dont les prix sont très modestes. Ce qui encourage les visiteurs à acheter en grandes quantités.

Promenade au pays des couleurs
(Photo : Dooa Elhami)

Cette exposition est, en fait, une bonne occasion pour les écoles et les instituts agricoles de présenter leurs productions. Am Gomaa et Am Salah, jardiniers de deux écoles, sont fiers d’être parmi les participants. Ils cultivent, arrosent et prennent soin de leurs plantes toute l’année pour les y exposer. « Nos produits attirent un nombre considérable de clients cette année », assurent les jardiniers. D’ailleurs, les visiteurs achètent les productions du ministère de l’Agriculture et ses centres de recherche comme le miel, les huiles d’olive et de noix de coco, ainsi que les graines. « Difficile de trouver ailleurs ces produits de bonne qualité et à bon marché comme ici », commente le jeune Amir. Etudiant à la faculté de droit, Amir visite l’exposition pour la troisième année. Pour lui, l’exposition est un lieu de divertissement et de jouissance par excellence, mais aussi pour contempler la verdure et la beauté.

L'exposition botanique Fleurs du printemps (18 mars-3 mai) jardin d’Al-Ormane, rue Ahmad Zoweil, en face de l’Université du Caire.

Ouverte tous les jours de 9 h à 21h.

Station de métro la plus proche : Université du Caire à Bein Al-Sarayat.

Billet d’entrée : 1 L.E./pers.

Voiture, sauf le vendredi : 6 L.E.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique