Dimanche, 26 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Découverte d’une nouvelle tombe à Eléphantine

Nasma Réda, Mardi, 28 mars 2017

Le ministère des Antiquités a annoncé la découverte d’une tombe intacte appartenant au frère du gouverneur d’Eléphantine sous la XIIe dynastie pharaonique.

Découverte d’une nouvelle tombe à Eléphantine

Plus de 200 km au sud de l’ancienne Thèbes de la Vallée des rois et des reines à Louqsor, sur la colline rocheuse faisant face à la ville d’Assouan, connue comme la Vallée des princes, des égyptologues espagnols ont découvert la tombe intacte d’un membre de la famille de l’ancien gouverneur d’Eléphantine de la Haute-Egypte. Cette mission archéologique de l’Université de Jaen, dirigée par Alejandro Jiménez Serrano, opérant sur le site depuis 2008, a mis au jour cette tombe datant de la XIIe dynastie (1991 à 1783 av. J.-C.). « C’est une découverte unique où tous les équipements funéraires ont été retrouvés intacts », explique Nasser Salama, directeur des antiquités à Assouan. Au centre de la chambre funéraire, la mission a découvert deux sarcophages de cèdre, imbriqués l’un dans l’autre. « Ces deux pièces sont en très bon état. Les sarcophages sont décorés à l’extérieur d’inscriptions en hiéroglyphes et de dessins, qui ont permis aux chercheurs d’identifier l’identité du défunt », souligne Salama. Celui-ci, appelé Shemai, était le frère cadet de Sarenpout II, l’un des plus puissants gouverneurs de l’Egypte sous le règne de Sésostris II et III (1895-1844 av. J.-C.), IVe et Ve rois de la XIIe dynastie. « Outre ses fonctions de gouverneur d’Eléphantine, Sarenpout II était le général des troupes égyptiennes qui contrôlaient les provinces frontalières du sud du pays et était également le responsable culturel », reprend Salama. En plus du nom du défunt, les inscriptions révèlent également les noms de sa mère et de son père, Satethotep et Khema. Ce dernier était gouverneur d’Eléphantine sous le règne d’Amenemhat II.

Une découverte révélatrice

Découverte d’une nouvelle tombe à Eléphantine

A côté des cercueils, la mission a découvert quelques poteries en céramique, un ensemble de petites barques funéraires en bois et différentes scènes de la vie quotidienne représentant la famille du défunt, gravées sur les parois de la tombe. Selon le directeur de la mission espagnole, une momie encore en cours d’analyse a également été découverte. Elle est recouverte d’un cartonnage polychrome et d’un masque funéraire en parfait état. « Cette découverte est exceptionnelle non seulement pour la richesse des éléments funéraires trouvés sur place, mais aussi parce qu’elle révèle de nouvelles personnalités qui ont gouverné l’île d’Eléphantine sous le Moyen Empire (2040-1640 av. J.-C.) », déclare Mahmoud Afifi, directeur du secteur des antiquités égyptiennes au ministère des Antiquités. Un point de vue partagé par le directeur de la mission. « Les anciens gouverneurs d’Eléphantine nous en disent beaucoup sur cette période importante de l’histoire », ajoute-t-il. D’après lui, cette découverte s’ajoute aux précédentes déjà faites à Qobbet Al-Hawa, et qui regroupent au total 14 membres de la famille qui gouvernait l’île. « Ce nombre important de découvertes nous révèle le mode de vie des nobles de cette période ainsi que de l’Ancien Empire », indique Jiménez, responsable de la mission.

L’année dernière, les égyptologues avaient exhumé la momie de Sattjeni, la mère de Heqaib III qui gouvernait avec Ameny-Seneb les gouvernorats d’Assouan et d’Eléphantine sous le règne du roi Amenemhat III (1800-1775 av. J.-C.). Sattjeni était également la fille du prince Sarenpout II, gouverneur d’Assouan sous le règne d’Amenemhat II. Encore au coeur de son tombeau, Shemai devra attendre la nouvelle saison de fouille, avant d’être complètement restauré et analysé. Des études anthropologiques tentent de découvrir comment et à quel âge il est mort, et les conditions dans lesquelles le frère du gouverneur a vécu. Selon Jiménez, cette découverte va apporter de nouvelles informations sur les rites funéraires de l’époque et les techniques utilisées. « C’est une grande avancée pour nous et nous sommes impatients de continuer nos recherches », conclut-il .

La nécropole des nobles

Qobbet Al-Hawa (la coupole des vents) est une nécropole pharaonique dans laquelle se trouvent les tombes des nobles et des dignitaires qui ont régné sur Eléphantine, la province du Sud de l’Egypte. Ces tombes fournissent des détails importants sur la vie des hauts fonctionnaires. Il y a aussi des tombes du Moyen Empire (2040-1640 av. J.-C.), sous le règne d’Amenemhat III (1853 à 1806 av. J.-C.), réutilisées à l’époque tardive (712-332 av. J.-C.). Les tombes sont disposées sur trois rangées sur la coupole de Qobbet Al-Hawa. Près de quatre-vingt d’entre elles ont été fouillées. Certaines tombes renferment de petites pièces auxiliaires accessibles à partir de la pièce principale. Les tombes sont creusées dans la roche.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique