Mercredi, 24 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Delta du Nil : Trésors d'un passé glorieux

Nasma Réda, Mardi, 02 avril 2013

Le Bristih Council a réuni les chefs d’une vingtaine de missions archéologiques pour faire le point sur l’état des fouilles aux alentours de l’embouchure du Nil. Un séminaire qui a également mis en avant les dangers qui menacent le Delta.

delta
A Tell Basta comme ailleurs au Delta du Nil, les travaux de fouilles ou de recherches continueront.

Trois chantiers ont permis de mettre au jour des vestiges datant de différentes époques, et de mieux comprendre le rôle que jouait le Delta en Egypte aux différentes époques.

Wadi Tumilat, clé du canal des pharaons

Avec son chapeau nubien exceptionnel, l’anglais Geoffrey Tassie, directeur général de l’Organisation du patrimoine culturel égyptien, a fait le point sur la présence de multiples vestiges de différentes époques dans la région de Tumilat, où il opère depuis 1998. Situé à l’est du Delta, cette région était dans les temps anciens une partie essentielle du canal des pharaons, qui reliait la mer Rouge à la Méditerranée. Depuis fin 2012, Tassie travaille sur la préservation des sites dits « riches » et a examiné « tout trésor » déjà découvert afin de déterminer son époque exacte. Les comptes rendus des fouilles sont maintenant tous en cours de numérisation et de préparation pour une publication complète.

Tell Al-Dabaa ou Avaris, la ville en 3D

D’après le rapport de fouilles de 2011 du site Avaris (Tell Al-Dabaa), la mission autrichienne, conduite par Manfred Bietak, qui y opère depuis des années, a découvert 16 paumes de mains droites coupées, déposées dans 4 puits différents. Avaris était l’ancienne capitale des Hyksos, qui dirigeaient l’Egypte pendant la XVe dynastie. Les fouilles de cette cité, située dans le Delta oriental, ont révélé des inhumations caractéristiques de la période des Hyksos.

Entre 2010 et 2012, les archéologues Irene Forstner-Müller et Pamela Rose, qui opèrent sur le site, ont lutté contre la destruction des vestiges archéologiques dus aux activités agricoles et à l’augmentation de la population. Les résultats des relevés géophysiques à Tell Al-Dabaa ont révélé des vestiges de temples et de tombes réutilisés à des époques postérieures pour la construction d’autres monuments. Des méthodes sophistiquées ont été utilisées par la mission, afin de construire une image en 3D de la vieille ville d’Avaris, avec ses zones administratives, et pour identifier d’anciens lits de rivière et de leurs ports.

Naucratis, la « ville qui a le pouvoir sur les navires »

En 2012, l’équipe du Musée d’archéologie britannique a entrepris une courte saison de fouilles sur le site Naucratis, actuelle Kom Geif dans le gouvernorat de Béheira qui est une ville du Delta sur la branche cantique du Nil, à 72 km au sud-est d’Alexandrie. Les archéologues britanniques se sont basés sur des relevés magnétiques et sur des images GoogleEarth. Le but de cette enquête était de produire un plan précis du site.

Le Musée britannique a commencé en 2008 à travailler sur ce chantier en lançant un projet visant à étudier les contacts égypto-grecs à travers des milliers d’objets trouvés à l’est et à l’ouest de Naucratis, maintenant dispersés dans les musées du monde.

Naucratis était le lieu de commerce grec le plus important en Egypte avec des importations en provenance de tout le monde méditerranéen. La ville grecque a été submergée par les eaux pendant 100 ans, mais l’eau a été drainée et le site est désormais accessible aux chercheurs .

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique