Mardi, 25 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

La fauconnerie, un patrimoine humain vivant

Jeudi, 12 janvier 2017

La fauconnerie, un patrimoine humain vivant

La fauconnerie est une activité traditionnelle qui consiste à conser­ver et dresser des faucons. « La fauconnerie est une très ancienne tradition connue en Egypte à l’époque des pharaons. Des représen­tations dans des temples de Haute-Egypte le prouvent, comme les statues de faucons du temple d’Edfou », souligne l’écrivain iraqien Mohamed Ragab Al-Samareii dans son livre La Pêche des faucons dans la civilisation arabe. Selon lui, cette pratique est très répandue chez les bédouins du Golfe et constitue aujourd’hui un engagement de défense du patrimoine culturel et de protection de la nature. Elle est pratiquée par des amateurs et des pro­fessionnels de tous âges, hommes ou femmes. La fauconne­rie est une tradition culturelle qui se trans­met soit au sein de la famille soit à travers une formation plus formelle dans des clubs et des écoles. Les fauconniers emmènent leurs enfants dans le désert et leur apprennent à maîtriser l’oiseau. Ils dressent, forment et font voler les oiseaux en développant une relation forte et un lien spirituel avec les animaux. Les faucon­niers viennent de près de 60 pays, mais mal­gré la diversité de leurs origines, ils par­tagent des valeurs, des traditions et des pratiques communes, notamment les méthodes d’entraînement des oiseaux. La fauconnerie fait partie d’un patrimoine culturel plus large, avec des costumes tradition­nels, une alimentation spécifique, des chants, de la musique, de la poésie et des danses, autant de coutumes entretenues par les com­munautés et les clubs qui la pratiquent.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique