Jeudi, 30 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Découverte : Khay livre ses secrets

Nasma Réda, Mardi, 26 février 2013

Une mission d’archéologues belges, dirigée par Laurent Bavay et Dimitri Laboury, a découvert, sur la rive ouest de Louqsor, les vestiges d’une tombe appartenant à l’un des vizirs de la XIXe dynastie.

1

Outre la tombe de Khay, qui fut l’un des vizirs de Ramsès II, les archéologues ont découvert au-dessus de cette dernière les vestiges d’une pyramide en brique crue d’une hauteur de 15 m et une largeur de 12 m. Certaines briques crues indiquent clairement que le propriétaire se nommait Khay. La pyramide était recouverte d’un enduit blanc et était surmontée d’un pyramidion ornéde l’image du propriétaire. Le vizir Khay, poste qui équivaut au premier magistrat après le pharaon dans l’Egypte antique, aurait servi àla cour du troisième pharaon de la XIXe dynastie àpartir de l’an 30 du règne de Ramsès II (vers 1279-1213 av. J.-C.).

Selon la mission conjointe de l’Universitéde Bruxelles et de l’Universitéde Liège, travaillant sur le chantier depuis 2006, «ce monument a été largement détruit aux VIIe-VIIIe siècles de notre ère, lorsque la tombe a été transformée en ermitage copte ». Lors d’un communiquéde presse, le porteparole de la mission a préciséque «cette découverte est d’une importance remarquable, car le vizir Khay est bien connu par les Egyptologues, et son nom se trouve dans de nombreux documents. Ce vizir de Haute et de Basse-Egypte a exercé cette charge équivalente à celle d’un premier ministre pendant une quinzaine d’années ».

Pour sa part, Mansour Boreik, directeur du site à Louqsor auprès du Conseil Suprême des Antiquités (CSA), affirme que «Khay et son poste sont connus à travers d’innombrables documents, statues, stèles, ouchebtis, ostraca et autres. Deux de ses statues, aujourd’hui exposées au Musée égyptien du Caire, avaient été découvertes en 1903 dans la fameuse cachette de Karnak ». Et d’ajouter qu’«occupant la plus haute fonction civile sous le règne de Ramsès II, Khay était également chargé de l’organisation des fêtes jubilées de son souverain et de la gestion de la communauté des artisans de Deir Al-Medina, qui réalisaient les tombes royales ».

Enfin, le lieu de la tombe de Khay, énormément fouillé, a étédévoilé. Les recherches au sein de la tombe commenceront prochainement, afin d’explorer plus de secrets.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique