Jeudi, 20 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Un pas de plus pour faire revenir les touristes

Doaa Elhami, Lundi, 29 août 2016

Le ministre égyptien des Antiquités a signé, la semaine dernière, le protocole « Une semaine à l’étranger » avec le groupe de presse Al-Ahram, avec comme premier événement une exposition au Japon.

Un pas de plus pour faire revenir les touristes
Des répliques de la collection de Toutankhamon seront exposées au Japon. (Photos : ministère des Antiquités égyptiennes.)

150 pièces. C’est le nombre de répliques composant l’exposition qui sera organisée au Japon en avril 2017. Elles représentent la collection du roi-enfant Toutankhamon. « Cette exposition est préparée dans le cadre du protocole : Une semaine égyptienne à l’étranger, signé la semaine dernière entre le ministre égyptien des Antiquités, Khaled Al-Anani, et le PDG du groupe de presse Al-Ahram », explique Amr Al-Tiby, direc­teur de l’unité des répliques antiques au ministère des Antiquités. Pour sa part, la société Al-Ahram, représentée par l’agence d’Al-Ahram pour la publicité, consacre 3,7 millions de L.E. pour assurer les pièces. Elle prend aussi en charge la campagne publici­taire de l’exposition au Japon, dont la durée est de 18 jours : 9 dans la capitale Tokyo, puis à Ossaka. La société Al-Ahram aura le bénéfice de 90 % du prix des tickets pour la visite. Quant au ministère, il aura les 10 % restants. De plus, lors de cet événement, de nombreuses répliques de petites dimensions seront mises en vente. « Le revenu ira au ministère des Antiquités », ajoute Al-Tiby. « Notre objectif est de diffuser la grandeur de la civilisation égyptienne à l’étranger. Cette grandeur est reflétée par son architec­ture miraculeuse représentée par les pyra­mides, les tombes creusées dans la roche et les temples ; ses monuments, le mobilier, les statues et les bijoux, ou encore ce qui est écrit dans les papyri ou inscrit sur les parois des temples et tombes. Tout ce trésor com­prend la sagesse des Egyptiens, leur vie humaine, sociale, leur philosophie et leur religion, qui a donné de créatives interpréta­tions sur la création, la puissance de l’homme et l’au-delà, ainsi que la persévé­rance, les moeurs et la conscience morale », explique Ahmad Al-Saïd Al-Naggar, PDG d’Al-Ahram. Pour lui, la société Al-Ahram, étant la plus ancienne du pays, est bien pla­cée pour exprimer la civilisation égyptienne au fil des époques sur les plans régional et mondial.

L’exposition du Japon sera suivie par d’autres, toujours à l’étranger.

Un pas de plus pour faire revenir les touristes
Des répliques de la collection de Toutankhamon seront exposées au Japon. (Photos : ministère des Antiquités égyptiennes.)

Le ministre des Antiquités assure que cette exposition reflète l’habileté du sculpteur et de l’artiste égyptien qui a produit des répliques authentiques aux pièces originales. « Nombreuses sont les coopérations enta­mées entre le Japon et le ministère des Antiquités », annonce le ministre. La construction du Grand Musée est l’un des exemples d’une telle coopération. Pour lui, cette exposition incitera les potentiels tou­ristes japonais à venir en Egypte pour voir les monuments et sites archéologiques. Le ministre espère aussi que la société Al-Ahram publiera des ouvrages illustrés de qualité, représentatifs de la civilisation égyptienne au fil des époques et destinés aux enfants. « C’est un moyen de participer à la prise de conscience des enfants sur l’histoire de notre pays », conclut le ministre.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique