Dimanche, 19 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Tourisme >

Préserver le patrimoine

Doaa Elhami, Mardi, 09 février 2016

Préserver le patrimoine
Le crochet est l'un des produits artisanaux connus à la rue Al-Khalifa.

Encourager les citoyens à conser­ver le patrimoine passe par une bonne connaissance du monument. C’est le principal objectif de l’ONG Mogawra, qui s’occupe de plusieurs projets dont le plus important est Al-Assar Lina (le monument est à nous). Cette initia­tive a été fondée en 2011 par des experts en architecture et en urba­nisme, en coopération avec le ministère des Antiquités et le gou­vernorat du Caire.

L’idée est que lorsque la commu­nauté locale apprend à valoriser son patrimoine culturel, elle devient un partenaire à part entière dans sa conservation.

L’ONG a deux principales activi­tés, à savoir la restauration des monuments d’une part, et les ser­vices sociaux de l’autre. L’ONG a restauré différents mausolées de la rue Khalifa et cherche également à promouvoir le tourisme des monu­ments dans cette rue. Eqdi Yomak Fil Khalifa (passe ta journée dans la rue Khalifa) est une initiative qui vise à encourager le tourisme. L’ONG a également des activités dans le domaine de la santé et de l’hygiène. « Tout cela a pour objec­tif de développer la conscience des citoyens », explique Hadir Saïd, membre de l’ONG. « Une exposi­tion sur les produits artisanaux a été organisée, en marge de l’inau­guration des monuments restaurés récemment », ajoute-t-elle. « Des oeuvres produites par les artisans de la rue y ont été exposées. Ces oeuvres étaient inspirées des monu­ments. Ce fut un succès dans la mesure où elle attire énormément de visiteurs », ajoute-t-elle.

Il y a aussi une école qui fait par­tie du projet Al-Assar Lina, et qui est destinée aux enfants de tous âges. Plusieurs activités sont propo­sées aux jeunes dont des ateliers. « A travers ces activités, les enfants visitent les monuments, apprennent à connaître leur héritage, leur his­toire, font du sport, apprennent l’anglais et travaillent l’arabe. Le tout en s’amusant », reprend Hadir Saïd.

Et avec le temps, les monuments deviennent alors des ressources qui rapportent énormément à tout le quartier, et aussi un patrimoine que les habitants cherchent à conserver.

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique