Mardi, 25 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Idées >

Les paradoxes de l’Inde

Dina Kabil , Mercredi, 14 février 2024

La deuxième édition du Salon international du livre de Chennaï, capitale de l’Etat du Tamil Nadu dans l’Inde du Sud, s’est récemment tenue. L’occasion de marier traditions du pays et Intelligence artificielle.

Les paradoxes de l’Inde
Ouverture du Salon du livre de Chennaï.

(CIBF) a accueilli 40 éditeurs-fellows de 40 pays de par le monde, avec la Malaisie comme invitée d’honneur. En effet, le Salon de Chennaï a 48 ans d’existence en tant que foire nationale du livre. Mais depuis deux ans, il a enrobé une nouvelle mouture, et la foire nationale continue à se tenir parallèlement aux activités à caractère international.

Il se tient dans un quartier populaire, avec des emplacements de vendeurs qui ne sont pas sans rappeler les bouquinistes du bord de la Seine à Paris, ou dans une certaine mesure, l’ambiance de l’ancienne Foire internationale du livre du Caire qui se déroulait dans les terrains des expositions à Madinet Nasr.

Le Salon national de Chennaï a regroupé plus de 600 éditeurs locaux, publiant dans le tamil, cette langue que l’on pratique dans trois autres pays avoisinants, à savoir : le Sri Lanka, la Malaisie et le Singapour.

Appuyée par un gouvernement démocrate de gauche, la région du Tamil Nadu investit largement dans le culturel. Possédant 4 000 bibliothèques publiques et 30 000 bibliothèques scolaires, cette région souffre d’une mauvaise distribution des livres. Elle compte largement sur le Salon international de Chennaï afin de renforcer son réseau de distribution, au lieu de se contenter d’une faible vente en ligne.

L’ouverture et la clôture de l’événement étaient parrainées par le premier ministre et le ministère de l’Education. En outre, la communauté des éditeurs à Chennaï s’est engagée à participer à l’organisation du CIBF. « Nous avons eu recours à nos expériences dans les événements internationaux en lien avec le livre, afin de mettre en place notre programmation et les rencontres entre éditeurs internationaux et professionnels du livre, notamment celles portant sur la cession des droits des livres en tamil à d’autres langues. Le programme de Fellowship d’éditeurs, taillé sur le modèle des foires du monde entier, constitue une belle occasion d’ouvrir de nouveaux marchés culturels. D’ailleurs, cette édition du Salon international de Chennaï avait comme slogan : Amener Tamil vers le monde ».

Mots clés:
Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique