Mercredi, 17 avril 2024
Al-Ahram Hebdo > Idées >

Avis aux francophones

Rasha Hanafy, Lundi, 20 janvier 2020

Après deux ans d’absence, le stand français revient au Salon international du livre du Caire.

Avis aux francophones

Cela fait deux ans que la France n’avait pas de stand au Salon international du livre du Caire. L’an dernier, elle a juste participé à la 50e édition, avec une exposition sur la calligraphie arabe, intitulée Typographiae arabicae, qui s’inscrivait dans le cadre des activités de l’année culturelle Egypte-France 2019.

Cette fois-ci, pour la 51e édition, les visiteurs ont droit à un stand français, que tient l’Institut Français en Egypte (IFE), avec le soutien de l’Organisme égyptien du livre (GEBO) et d’autres partenaires. « La présence d’un stand est importante pour la France. En fait, elle traduit nos excellentes relations avec les organisateurs du Salon du livre. Notre participation montre également la place de la francophonie et celle importante du livre français en Egypte, qu’il soit en langue française, grâce aux réseaux des établissements scolaires et des libraires francophones du Caire, ou qu’il soit en langue arabe, grâce aux traductions proposées par de nombreux éditeurs égyptiens, avec souvent notre partenariat. Ce retour d’un stand français au Salon du livre a donc vocation à se poursuivre dans les années futures », assure David Ruffel, attaché pour le livre auprès de l’IFE.

La programmation du Salon possède quelques lignes de force, comme l’explique Ruffel. « Nous avons souhaité, en accord avec le GEBO, participer à l’invitation du Sénégal à cette édition du Salon du livre, et nous invitons deux auteurs et intellectuels sénégalais majeurs, Felwine Sarr, universitaire, écrivain et musicien sénégalais, et le jeune romancier Mohamed Mbougar Sarr, tous les deux d’expression française», dit-il. Et d’ajouter: « Nous invitons également deux auteurs, récemment traduits et publiés en Egypte : l’historienne et intellectuelle Elisabeth Roudinesco, dont les éditions Dar Al-Tanweer publient sa biographie de Sigmund Freud, et Pierre Gazio dont le récit La Sirène du Caire est publié chez Al-Maraya».

Littérature jeunesse

Le stand que tient l’IFE présente de nombreux titres français récemment traduits et publiés en arabe par des maisons d’édition égyptiennes. En outre, la France « invite deux maisons d’édition françaises, Orients éditions et Le Port a jauni, ainsi que leurs directrices : Ysabel Saïah-Baudis et Mathilde Chèvre. Ces deux maisons d’édition sont par leurs livres, en quelque sorte, des traits d’union entre la France et le monde arabe », indique David Ruffel.

La littérature et l’édition jeunesse seront présentes durant cette édition 2020, grâce à des livres bilingues français-arabe, illustrés par des artistes égyptiens, tels Walid Taher, et publiés chez Le Port a jauni. L’auteure jeunesse française, Ramona Badescu, est également parmi les invités de l’IFE.

Les partenaires institutionnels de l’IFE, à savoir l’Ifao et le Cedej, sont également bien présents à travers leurs publications sur le monde arabe contemporain ou l’Egypte plus ancienne. Les partenaires librairies francophones permettent aussi au public de découvrir et de se procurer de nombreux ouvrages, notamment les nouveautés et les derniers prix littéraires français .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique