Samedi, 15 juin 2024
Al-Ahram Hebdo > Idées >

L’Egypte présente à Sharjah

Rasha Hanafy, Mercredi, 07 novembre 2018

Du 31 octobre au 10 novembre, l’Egypte participe à la 37e édition du Salon international du livre de Sharjah, aux Emirats arabes unis. Un événement qui réunit maisons d’édition, écrivains, romanciers et académiciens.

L’Egypte présente à Sharjah

276, avec ce nombre de maisons d’éditions, l’Egypte vient en tête des pays participant à la 37e édition du Salon international du livre de Sharjah aux Emirats arabes unis, qui a lieu du 31 octobre au 10 novembre. La délégation égyptienne au salon comprend l’écrivain et romancier Ibrahim Issa, le romancier Ahmad Mourad, le poète Medhat Al-Adl, le psychologue Ahmad Emara, le traducteur Ahmad Abdel-Latif, la romancière Racha Adli, le dramaturge et spécialiste du théâtre Saïd Salem et les académiciens Salah Fadl et Soliman Al-Attar.

Le thème principal de l’édition de cette année est « L’histoire des lettres », un thème qui entend souligner l’importance des lettres dans l’histoire de la connaissance dans le monde entier. D’autres intellectuels de renommée participent également à l’événement, notamment la romancière algérienne Ahlem Mosteghanemi et le poète palestino-jordanien Ibrahim Nasralla. Cette année, 12 pays participent pour la première fois au salon, avec un total de 130 maisons d’édition, soit l’Argentine, la Bulgarie, l’Australie, la Croatie, le Ghana, l’Ouganda, le Kenya, le Cameroun, l’Afrique du Sud, le Pérou, l’Azerbaïdjan et la Corée du Sud. L’invité d’honneur cette année est le Japon.

Le programme culturel du Salon international du livre de Sharjah est riche. Les invités peuvent se déplacer entre différents cafés culturels pour des colloques, des débats et des soirées de dédicaces. Il y a également des soirées de poésie et des activités pour les enfants, un coin pour la cuisine internationale et un autre pour la musique locale et classique.

« En tant qu’éditeur, je pense que l’un des plus importants événements de ce salon est le programme pour les professionnels, deux jours avant l’inauguration du salon. Il s’agit d’une grande rencontre entre éditeurs de différents pays participants, dans le but de discuter et de finaliser des contrats de traduction d’ouvrages. Les organisateurs du salon soutiennent les contrats avec un maximum de 4 000 dollars. Ce programme est très intéressant et aide les éditeurs », assure Chérif Bakr, directeur de la maison d’édition et de distribution Al-Arabi .

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique