Jeudi, 18 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Arts >

Arts en bref

Lundi, 10 novembre 2014

Arrêt d’activité
La fondation culturelle Al-Mawred Al-Thaqafy (ressource culturelle) a annoncé, la semaine dernière, qu’elle arrêtait toutes ses activités en Egypte mais qu’elle continuait les programmes régionaux, en collaboration avec ses coordonnateurs dans les différents pays arabes. Depuis sa fondation en 2004, Al-Mawred Al-Thaqafy a soutenu le sec­teur culturel indépendant dans les pays de la région arabe. La fondation poursuivra son rôle au niveau régional, avec les objectifs de soutenir les jeunes artistes et écrivains arabes et leur liberté artistique, en les aidant à présenter leur travail et à le promouvoir dans la région.

Disparition
L’écrivain et universitaire franco-tuni­sien Abdel-Wahab Meddeb, qui animait chaque semaine depuis 1997 une émis­sion radiophonique, Cultures d’islam, est décédé la semaine dernière à Paris à l’âge de 68 ans. Meddeb était romancier, essayiste, scénariste, traducteur et poète. Depuis dix-sept ans, il décortiquait et interrogeait, dans son émission, les enjeux de civilisation, en mettant en regard l’Orient et l’Occident, l’islam et l’Europe. Meddeb a été directeur édito­rial des éditions Sindbad de 1974 à 1987, et a aidé à faire connaître les grands clas­siques du soufisme (Ibn Arabi, Al-Hallaj, Rumi...), ainsi que les plus saillants des auteurs arabes (Al-Tayeb Saleh, Naguib Mahfouz, Sonallah Ibrahim, Adonis...). Il dirigeait aussi la revue internationale et transdisciplinaire Dédale.

Limogeage
Le roi Abdallah d’Arabie saoudite a limogé, la semaine dernière, par décret, son ministre de la Culture et de l’Infor­mation, Abdel-Aziz Al-Khoja. Ce limo­geage est intervenu au lendemain de l’annonce par M. Khoja de la fermeture des bureaux à Riyad de la chaîne de télé­vision fondamentaliste sunnite Al-Wissal, connue pour son hostilité aux chiites. Le ministre avait annoncé la fermeture de la chaîne quelques heures après une attaque meurtrière contre des chiites dans l’est du Royaume, lors du deuil de l’Achoura. Le ministre du Pèlerinage, Bandar Al-Hajjar, a été chargé d’assurer l’intérim du ministre de l’Information. M. Khoja était ancien ambassadeur du Royaume au Liban entré au gouvernement en février 2009.

Poésie
Le poète libanais Georges Jurdak est décédé la semaine dernière à l’âge de 83 ans. Poète, écrivain et journaliste, Jurdak avait été transféré le mois dernier au ser­vice de réanimation dans un hôpital au Liban après l’aggravation de son état de santé. Né en 1931, Jurdak a déménagé à Beyrouth en 1949, où il a approfondi ses connaissances en langue arabe. Il état journaliste aux magazines Al-Hurriyya, Al-Joumhour Al-Jadeed, Al-Chabaka, Dar Al-Sayyad et au quotidien Al-Anwar. Il est surtout connu pour sa série-ency­clopédie autour de la vie de l’imam Ali, et pour avoir écrit un poème intitulé Hazihi Laylati, mis en musique par Mohamad Abdel-Wahab pour la diva Oum Kalsoum.

Patrimoine culturel
Le gouvernement libyen a condamné, la semaine dernière, la disparition mysté­rieuse en plein centre de la capitale d’une emblématique statue d’une femme nue caressant une gazelle. La statue, qui donne son nom à la place de La Gazelle située sur l’un des principaux carrefours de la capitale libyenne, est réalisée par un artiste italien au début des années 1930 lorsque la Libye était une colonie ita­lienne, et avait été touchée le mois der­nier par une roquette ayant endommagé la femme.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique