Mercredi, 22 mai 2024
Al-Ahram Hebdo > Arts >

L’identité méditerranéenne en mouvement

Samedi, 07 octobre 2023

La onzième édition du festival pluridisciplinaire Ecrire la Méditerranée se déroule à Alexandrie du 9 au 11 octobre. L’occasion d’organiser des rencontres entre les deux rives de cette mer mythique. Focus.

L’identité méditerranéenne en mouvement
(Photo : Affiche du festival)

Tout en respectant la formule magique développée au fur et à mesure de ses dix précédentes éditions, le festival Ecrire la Méditerranée 2023 continue à mélanger musique, littérature, débat et performance. La 11e édition, qui se tient à Alexandrie du 9 au 11 octobre, a pour thème « Identité en mouvement », proposant d’explorer les questions profondes d'identité, d'appartenance et de diversité culturelle.

Nous plongeons dans les récits méditerranéens qui reflètent les défis, les aspirations et les richesses d'une région empreinte d'histoire et de cultures multiples. Et ce, à travers des tables rondes suivies de soirées musicales. Ainsi, le lundi 9 octobre, à 17h30, David DJAIZ, Yorgos ARCHIMANDRITIS et Timour MUHIDDINE tentent de répondre à la question « Une identité méditerranéenne ! Existe-t-elle encore ? ».

Et à 19h30 aura lieu le vernissage de l’exposition MARE NOSTRUM, dans le grand hall de l’Institut français d’Alexandrie, avec la participation de dix artistes qui explorent les symboles culturels profonds de la région et ses villes portuaires, à savoir Sara ZOHEIR, Salah EL-Din AHMED, Meram ADLY, Maisoun EL-ZORBA, Mahmoud SAID, Engy OMARA, Ahmed YOUSSRI, Abdelrahman MAHMOUD, Abdelrahman FAYED et Abanoub ADEL.

Le 10 octobre se tient la deuxième table ronde à 15h00, autour du sujet « Identité et futurisme », au campus de l’Université Senghor, avec les auteurs Emmanuel RUBEN et Yorgos ARCHIMANDRITIS. Celle-ci sera suivie d’une troisième table ronde à 18h, intitulée « L’Identité culturelle à l'ère de l’intelligence artificielle », à la Fondation Anna Lindh (entrée sur inscription en ligne), puis d’un concert à 20h30 à l’auditorium de l’IFE par la harpiste Manal MOHI EL DIN, qui explore à son tour les sonorités de la Méditerranée et nous fait découvrir la variété de ses musiques qui racontent chacune une histoire propre à son pays d’origine.

Et enfin, le 11 octobre se tiendra la quatrième et dernière table ronde de l’événement, « Ecrire l’Identité », à 18h, à l’auditorium de l’IFE, avec la participation des écrivains Emmanuel RUBEN, Françoise NAVARRO et François BEAUNE. La soirée de clôture se déroule sur une note musicale, avec un concert de Badiaa BOUHRIZI et son groupe à 21, toujours à l’auditorium (entrée libre). Le projet KahruMusiqa est une transe théâtrale et sonore où se construit une narration musicale portée par la voix puissante de Badiaa BOUHRIZI qui fait résonner les chants traditionnels des montagnes du Nord-Ouest tunisien.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique