Dimanche, 21 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Arts >

Ola Seif : Jouer avec l’ombre était le point fort de Van Léo

Dina Kabil, Lundi, 06 décembre 2021

3 questions à la commissaire de l’exposition Ola Seif, directrice de Photography & Cinema Collection à l’AUC.

Ola Seif,

Al-Ahram Hebdo : L’AUC possède la collection gigantesque de Van Léo. Qu’est-ce que vous avez voulu souligner en particulier à son 100e anniversaire ?

Ola Seif: J’ai conçu toute l’exposition en ayant en tête l’idée de recréer le studio de Van Léo. Je ne me suis pas contentée des oeuvres connues et exposées à maintes reprises, mais par contre, j’ai choisi des photos inédites, comme celle de la place Tahrir, pour montrer qu’il n’était pas uniquement portraitiste, mais paysagiste également, un aspect inconnu jusque-là chez l’artiste.

Il y a aussi le côté artiste raffiné, car il n’était pas question de techniques développées de la photographie ou d’avant-garde, mais de véritables pièces d’art. Van Léo était tout à fait à la page, étant au courant des mouvements artistiques en Europe et à Hollywood, de même il était proche du mouvement surréaliste « L’art et la liberté ».

— Qu’est-ce qui fait la particularité des photographies de Van Léo, d’après vous ?

— Van Léo était en phase d’expérimentation continue, il ne se contentait pas d’un seul style, il changeait le clair-obscur, les positions, les clients, il avait recours au close-up, excellait dans les photos de danseuses, prises d’un angle supérieur, donnant un effet dramatique spécial. La chose la plus importante chez Van Léo est le contraste et ses exploits en tout ce qui concerne la lumière.

C’est quelqu’un qui jouait avec l’ombre. Il maîtrisait l’intensité de la lumière pour créer des contrastes, tantôt souples et tantôt fermes et omniprésents, mais tout cela restait toujours propre à Van Léo.

— En plus des collections de Van Léo, quelles sont les possessions de la bibliothèque des livres rares (RBSCL) et son département de photos ?

— Les collections majeures de Rares Books sont ceux du grand spécialiste anglais d’architecture islamique Keppel Archibald Cameron Creswell, les archives du grand architecte contemporain Hassan Fathi et celles de l’artiste d’origine suisse Margo Veillon.

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique