Mardi, 23 juillet 2024
Al-Ahram Hebdo > Arts >

Hana Al-Beblawi : Nous sommes fiers de collaborer pour la première fois avec l’Unesco

Névine Lameï, Dimanche, 27 octobre 2019

Hana Al-Beblawi, coordinatrice adjointe de l’exposition Reimagined Narratives (récits réinventés).

Hana Al-Beblawi

Al-Ahram Hebdo : Pouvez-vous nous parler de la société Art d’Egypte ?

Hana Al-Beblawi : Art d’Egypte est une société égyptienne privée qui fournit des services de conseil en art, selon une vision pluridisciplinaire. Elle organise des expositions d’art contemporain dans des lieux historiques en Egypte, afin de promouvoir des plasticiens locaux, régionaux et internationaux. Ce sont, pour la plupart, des artistes qui tiennent à préserver le patrimoine, mais aussi à lui donner un souffle nouveau. Le travail d’Art d’Egypte ne se restreint pas à la promotion d’artistes plastiques, mais cherche également à aider les ONG qui veulent obtenir des fonds pour redonner vie au patrimoine égyptien. Ainsi, nous travaillons avec des institutions, des entreprises, des collectionneurs, des maisons de vente aux enchères, des fondations artistiques et des musées.

— Est-ce dans ce cadre que s’inscrit l’exposition actuelle à la rue Al-Moez ?

— Oui, l’exposition en cours est ouverte à tout public. Elle sert à mettre en valeur des lieux historiques, en y attirant davantage de gens. La première exposition organisée par Art d’Egypte, Lumière éternelle: quelque chose d’ancien et de nouveau, a eu lieu en octobre 2017, au Musée égyptien du Caire. La deuxième exposition, intitulée Rien ne s’estompe. Tout reste s’est tenue en octobre-novembre 2018 au palais Mohamad Ali, à Manial. Cette année, nous avons choisi quatre emplacements de la rue Al-Moez pour exposer des pièces d’art contemporain. Nous sommes fiers de collaborer pour la première fois avec l’Unesco, célébrant aussi les 40 ans de l’inscription de la rue Al-Moez au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est une rue qui a plus que 1 000 ans.

— Quels ont été les critères de choix des oeuvres et des artistes participants à l’événement ?

— L’exposition est le fruit d’une résidence d’artistes à la rue Al-Moez pendant presque un an. Nous avons choisi quelques artistes, parmi les plus novateurs, notamment ceux qui avaient déjà l’expérience de travailler sur de grands espaces. Après, nous avons dû sélectionner un site, un terrain, pour tout un chacun. Celui-ci devait correspondre à l’idée proposée par l’artiste, mais aussi ne pas être bondé d’ornements, afin de laisser une place à leurs créations. Certains artistes se sont livrés à une étude très précise de la rue en question avant de travailler. D’autres se sont inspirés d’impressions personnelles l

Lien court:

 

En Kiosque
Abonnez-vous
Journal papier / édition numérique